La franchise : une solution encore plus efficace quand les temps sont durs

Franchiseur et franchisé ont un égal intérêt à la réussite de chaque unité du réseau. Un signe : la plupart des réseaux développés ont créé des structures pour faciliter la communication et l'échange de savoir-faire entre les franchisés, ainsi que la remontée des informations, avis et propositions vers le franchiseur.

Mise en commun des expériences.

La communication entre franchiseurs et franchisés est un atout particulièrement important en période de crise pour résister sur le marché flottant. Lorsqu'un franchisé rencontre une difficulté ou résout un problème il en informe son réseau comme un commercial de terrain. Que l'on soit franchisé au Maroc ou en Belgique, chacun doit profiter de la réactivité de ses collègues.

Lire aussi : Un bon réseau de franchise doit savoir communiquer en interne

Mise en confiance des financiers.

Remarquons aussi que les banquiers apprécient la franchise. Ils savent que les dossiers sont consolidés par l'expérience des réseaux qui ont déjà prouvé leur résistance aux tensions du marché.
Le franchiseur a des obligations qui permettent d'apporter un réel soutien au créateur d'entreprise : aide à la recherche d'un local, formation au concept et au savoir-faire instaurés dans le réseau, communication à l'ouverture...  En retour le franchisé se doit de respecter certaines contraintes qui évitent des erreurs au lancement comme par la suite.... Autant ne pas refaire soi-même les erreurs déjà faites par les autres et profiter de leur expérience.

A lire aussi : Les obligations du franchisé avant de signer un contrat de franchise et  Les devoirs du franchiseur en neuf obligations

Intérêt commun.

Le système de la franchise est une relation où les deux parties devraient constamment avancer ensemble pour la réussite du projet de chacun. En effet, après le droit d'entrée, le franchisé versera une redevance annuelle calculée en fonction de son chiffre d'affaires, il apportera ainsi de l'eau au moulin de son réseau et lui permettra de se développer encore.
Dominique Deslandes et Jean Samper

Articles similaires

Ouvrir un magasin de vêtements pour enfant, quelles franchises choisir ?

par MA - 12 jours

Evoluant sur un secteur concurrentiel, les acteurs du marché des vêtements pour enfant doivent répondre aux nouvelles pratiques des consommateurs.Le marché du prêt-à-porter enfant se compose en deux segments: les bébés de 0 à 2 ans et les enfants ...

Comment bien choisir sa franchise

par ST - 28 jours

C'est un moyen efficace de rester indépendant tout en accédant à une activité bénéficiant de l'image de marque, de l'expertise, d'un accompagnement et du soutien d'un réseau. De son côté le franchiseur donne un certain nombre d’informations quant ...

Franchise : Le ministre de l’industrie et du commerce répond à un député

par Jean Samper - un mois

Le ministre tunisien de l’industrie et du commerce, Zied Laâdhari a répondu au député Imed Daimi qui s'alarmait de la progression du nombre d’autorisations de franchise accordées par le ministère de l’industrie et du commerce, au moment où le pays...

Informations clés

  • Crée le: 12/08/12 02:00

Les franchises qui recrutent