La franchise nécessite un double équilibre entre services rendus et flux financiers

Le franchiseur doit à la fois assurer la vie de son enseigne, de sa marque, de son savoir-faire et aussi gérer convenablement son réseau. Ceci demande une double compétence.

La première consiste à fournir aux franchisés les produits et services dont ils ont besoin pour leur activité. Le franchiseur doit rentabiliser cette activité sans surfacturer les franchisés. Cela doit représenter un avantage pour eux, face aux performances des concurrents.
La seconde compétence importante est liée aux services que fournit le franchiseur en tant que tête de réseau. Le droit d'entrée du nouveau franchisé et la redevance calculée ensuite sur son chiffre d'affaires doivent couvrir le coût des services rendus malgré l'importance de la demande des franchisés. Que ce soit au départ ou de manière récurrente, le franchiseur doit bien calculer les montants qu'il aura à réclamer aux franchisés. D'une part ceux-ci doivent lui assurer la rentabilité de son activité de franchiseur mais d'autre part ils doivent aussi donner pleine satisfaction aux franchisés.
Il n'est pas toujours facile de rendre les redevances supportables. La tête de réseau a tout intérêt à recueillir l'adhésion de l'ensemble des franchisés pour que le système soit stable et performant. La publicité est l'exemple type des décisions faciles à contester ou des dépenses qui paraissent trop coûteuses aux yeux des franchisés.

Articles similaires

Ouvrir un magasin de vêtements pour enfant, quelles franchises choisir ?

par MA - 11 jours

Evoluant sur un secteur concurrentiel, les acteurs du marché des vêtements pour enfant doivent répondre aux nouvelles pratiques des consommateurs.Le marché du prêt-à-porter enfant se compose en deux segments: les bébés de 0 à 2 ans et les enfants ...

Comment bien choisir sa franchise

par ST - 27 jours

C'est un moyen efficace de rester indépendant tout en accédant à une activité bénéficiant de l'image de marque, de l'expertise, d'un accompagnement et du soutien d'un réseau. De son côté le franchiseur donne un certain nombre d’informations quant ...

Franchise : Le ministre de l’industrie et du commerce répond à un député

par Jean Samper - un mois

Le ministre tunisien de l’industrie et du commerce, Zied Laâdhari a répondu au député Imed Daimi qui s'alarmait de la progression du nombre d’autorisations de franchise accordées par le ministère de l’industrie et du commerce, au moment où le pays...

Informations clés

  • Crée le: 17/01/14 05:42

Les franchises qui recrutent