La franchise : le nouvel ascenseur social

Pour le patron du groupe Le Duff (La Brioche Dorée et Pizza del Arte) la thèse de l'effet levier de la franchise est une évidence sur le capital comme pour l'homme. Il est vrai que c'est la franchise qui assure en partie le succès de son activité. Il a aussi publié un livre sur le sujet début 2006

Self made man devenu universitaire, le patron du groupe Le Duff s'est intéressé à la franchise en 1974 et a fondé l'enseigne de restauration La Brioche Dorée. Aujourd'hui il vient de soutenir sa thèse de doctorat sur le sujet ! En fait, évoluant entre Montréal et Boston dans le cadre de ses études, il a été imprégné de cette culture. Néanmoins il a commencé par créer des succursales car le concept doit être solide pour pouvoir être franchisé. (NDLR : les 35 heures aussi sont passées par là, renchérissant le coût des structures salariées)

Le savoir-faire et l'expériences sont nécessaires au franchiseur. Les premières franchises du groupe ont été créées après 1985, il s'agissait de récompenser les meilleurs employés. La franchise permet d'accélérer la croissance de l'enseigne. Ainsi un restaurant en succursale converti en franchise réalise un excédent brut supérieur de 28 % en volume... En plus le franchisé réalise des économies d'échelle en matière de logistique : l'union fait la force.

Pour faire le bon choix entre succursale et franchise, il faut étudier les situations au cas par cas. Le franchiseur a intérêt à s'appuyer sur le dynamisme du franchisé, son autonomie d'action lui permet de gérer efficacement les unités éloignées du siège social. Il pourra aussi établir de bonnes relations avec la clientèle. Les facteurs sont géographiques et humains.

Le bon franchisé n'est pas repérable a priori, l'important c'est sa capacité d'accueil. Il permet à des personnalités sans diplômes de se révéler... Ce qui compte ce sont les valeurs personnelles du candidat : esprit d'équipe, sens du service, capacité de communication et d'écoute, mais aussi intégrité. L'idéal est que le franchisé soit passionné et qu'il puisse générer des revenus correspondant à ses attentes.

Enfin un facteur est déterminant dans la réussite d'une enseigne : faire participer les franchisés aux prises de décision qui concernent le réseau. Aujourd'hui la concurrence est forte et les franchisés ont des expériences à partager pour assurer la réussite de la franchise. C'est avec leur concours que l'on crée les produits et services que le client désire. Il est cependant nécessaire de ne pas oublier le principe d'indépendance qui caractérise la franchise.


DD & JS
 

Articles similaires

Ouvrir un magasin de vêtements pour enfant, quelles franchises choisir ?

par MA - 12 jours

Evoluant sur un secteur concurrentiel, les acteurs du marché des vêtements pour enfant doivent répondre aux nouvelles pratiques des consommateurs.Le marché du prêt-à-porter enfant se compose en deux segments: les bébés de 0 à 2 ans et les enfants ...

Comment bien choisir sa franchise

par ST - 28 jours

C'est un moyen efficace de rester indépendant tout en accédant à une activité bénéficiant de l'image de marque, de l'expertise, d'un accompagnement et du soutien d'un réseau. De son côté le franchiseur donne un certain nombre d’informations quant ...

Franchise : Le ministre de l’industrie et du commerce répond à un député

par Jean Samper - un mois

Le ministre tunisien de l’industrie et du commerce, Zied Laâdhari a répondu au député Imed Daimi qui s'alarmait de la progression du nombre d’autorisations de franchise accordées par le ministère de l’industrie et du commerce, au moment où le pays...

Informations clés

  • Crée le: 13/05/07 02:00

Les franchises qui recrutent