Hard discounters et magasins de proximité en progression : Un signe des temps ?

Les ménages français doivent de plus en plus faire des choix pour les dépenses de la famille et les études qui analysent les évolutions dans la distribution alimentaire en France montrent que les tendances amorcées depuis déjà plusieurs années se confirment : l'avance des hard discounters et des supermarchés de proximité et  la stagnation des hypers.

Les hard discounters profitent de la conjoncture économique

Avec leur image de pas cher, Les réseaux de magasins hard discount avaient déjà pris possession des lieux depuis plusieurs années mais ne semblaient concerner qu'une partie de la population à revenus modestes. Aujourd'hui près de 70% des foyers français font leurs courses dans les magasins de hard discount. Ces derniers voient leurs parts de marché faire encore un bond et atteindre près de 14% au premier semestre 2008. Lidl, le leader incontesté a su, en introduisant des grandes marques nationales dans ses linéaires, attirer une autre clientèle et devient une enseigne de proximité en agrandissant son parc de points de vente.

Un regain des supermarchés

Avec le coût de l'énergie, les ménages optimisent leur déplacement et trouvent maintenant dans cette formule de distribution une offre suffisamment large pour ne pas faire des kilomètres pour aller faire ses courses au quotidien. Des enseignes comme Intermarché, Casino ou système U sont maintenant des acteurs du marché de la distribution alimentaire de proximité suffisamment attractifs pour faire un peu d'ombre aux grands, c'est-à-dire aux  hypers.

Le trio de tête des hypermarchés

Carrefour et Leclerc se partagent les premières places  - Leclerc N° 1 avec une campagne de publicité axée sur les prix et le fameux ticket Leclerc draine une clientèle qui cherche avant tout  la bonne affaire  et Carrefour en N° 2 a vec ses clients fidèles mais pour qui la notion prix est beaucoup moins ancrée malgré des investissements publicitaires importants.
Le troisième est Intermarché qui a su garder ses fidèles accros aux promotions mais qui doit encore faire des efforts sur l'attractivité de ses assortiments.
Même si l'image des hypermarchés reste forte : large gamme, prix, nouveautés, etc.. la conjoncture économique oblige les ménages français à faire des choix et cela passe par l'évolution de leurs habitudes : plus près, moins cher avec moins de tentations peut être ?
Liste de bonnes idées pour ouvrir un supermarché de proximité en franchise

Articles similaires

Devenir mandataire automobile en franchise, est-ce possible ?

par MA - 17 jours

Le marché a vu apparaître un nouvel acteur: le mandataire, jouant le rôle d'intermédiaire entre vendeurs et acheteurs non pas d'immobilier mais d'automobile!

Atrium.Brussels drague les commerçants Berlinois

par Julien Cadoret - 22 jours

Atrium.Brussels, Brussels Invest & Export, le MAD et une série d’autres institutions bruxelloises préparent ensemble les Brussels Days, qui se dérouleront du 8 au 11 octobre à Berlin.

L'aide à domicile en franchise, quelles opportunités ?

par MA - 27 jours

L'aide à domicile est un secteur dynamique qui compte près de 35 000 acteurs et pèse plus de 20 milliards d'euros. Le marché emploie plus d'1.1 millions de personnes pour répondre aux besoins de 2.7 millions de clients (chiffres 2015). Les entrepr...

Informations clés

  • Crée le: 22/11/08 01:00

Les franchises qui recrutent