Etre jeune et monter sa boite

Monter sa boîte en franchise fait partie des bonnes solutions pour trouver un emploi et c'est de plus en plus vrai pour les jeunes diplômés. Encore faut-il s'y retrouver dans toutes les aides proposées...

Notre pays propose beaucoup d'aides aux jeunes créateurs. Les subventions de collectivités locales ou d'associations s'ajoutent aux aides logistiques...
- une avance de l'état jusqu'à 9000 euros pour les moins de 26 ans obtenant en parallèle un prêt bancaire prouvant le sérieux de l'affaire. (dispositif Eden qui n'est remboursable qu'en cas de réussite du projet)
- l'Accre, l'aide aux demandeurs d'emploi créant ou reprenant une entreprise consiste en une exonération de charges sociales pendant un an.
Ces deux aides doivent être demandées avant la création de la société, pour la première à la direction départementale du travail, pour la seconde auprès de la chambre des métiers compétente (depuis le 01/12/2007) .

Régions et départements mettent à la disposition des jeunes des subventions conséquentes :
- prime régionale à la création d'entreprise,
- bourse aux jeunes créateurs, etc.
Il est bon de se renseigner auprès de ces collectivités mais aussi à la chambre de commerce locale.

Dispositif permettant d'obtenir des liquidités :
- le prêt d'honneur, accordé aux jeunes sans garantie ni intérêts. Il peut atteindre jusqu'à 45 000 euros. Un peu long à obtenir mais ensuite les banques se laissent plus facilement convaincre.
Pour attendrir son banquier il est aussi possible de faire appel à Oseo, un nouvel établissement financier né du rapprochement de la Banque du développement des PME et de l'Anvar. Il se porte "presque facilement" caution pour les jeunes.
- Un créateur encore sous statut étudiant peut aussi contracter un prêt étudiant à taux imbattable auprès d'une banque locale.

Une fois les crédits débloqués commence la chasse aux aides logistiques. D'abord il y a les "chéquiers conseil" de la direction départementale du travail qui sont destinés aux moins de 26 ans. Ils donnent droit à 18 heures de consultation "quasi gratuites".

Le jeune créateur peut ensuite de prendre contact avec un incubateur, une structure qui fournit des services tels que secrétariat, salles de réunion, etc. à une petite minorité d'entreprises ayant un projet innovant.

Enfin comme évoqué précédemment il reste les concours, de plus en plus nombreux, ils sont organisés par les ministères, les collectivités ou les banques et permettent de cumuler les euros. Certes ils nécessitent une bonne préparation et l'esprit de compétition...

Dominique Deslandes
 
Lire aussi Les 5 grandes étapes pour lancer son projet de création d'entreprise


Articles similaires

Devenir franchisé dans le bien être : Quelles franchises choisir ?

par MA - 7 jours

Le marché du bien être s'est très bien développé ces dernières années et progresse en moyenne de 7 % chaque année. En réponse à une demande en progression continue, les instituts prolifèrent, particulièrement ceux qui se développent en franchise. ...

Devenir fleuriste en franchise : Marché et opportunités

par MA - 10 jours

Si les indépendants ont quelques difficultés, les réseaux de franchises, eux, s'en sortent haut la main sur ce marché florissant.

Profitez des petites annonces d'AC Franchise !

par ACF - 10 jours

Vous avez un local à louer ou à vendre ? Vous offrez ou cherchez un emploi dans la franchise ? Vous vendez de l'informatique ou du matériel aux réseaux ? Vous cédez une entreprise en franchise ou non ? etc..... Utilisez les petites annonces d'AC ...

Informations clés

  • Crée le: 05/01/10 01:00

Les franchises qui recrutent