Compte d’exploitation mensuel du franchisé, une obligation du franchiseur ?

Actualités & Interviews / Actualités de la franchise / Compte d’exploitation mensuel du franchisé, une obligation du franchiseur ?
  • Créé le : 22/02/2016
  • Modifé le : 21/02/2020

Gilbert Mellinger a publié cet article en 2010 sur ac-franchise.com et nous le republions suite à différentes questions de nos visiteurs.
La franchise est la combinaison de 3 attributs : une marque, un savoir faire et une assistance. Mais le franchiseur ne peut exercer son devoir d’assistance que s’il a accès aux chiffres pertinents qui lui permettront :
•- d’identifier les forces et faiblesses de chaque membre de son réseau, franchisé et succursale
•- de mettre en œuvre ou de proposer toutes actions appropriées.

Ces chiffres portent sur :
•- les ventes : tous les chiffres et ratios pertinents issus des systèmes de caisse ou de facturation
•- les charges : tous les chiffres issus de la comptabilité

La différence entre les deux, permettant de réaliser le compte d’exploitation mensuel du franchisé. Facile sur le papier !
• Impossible à réaliser jusqu’il y a peu, parce que les chiffres de charges ne pouvaient être communiqués simplement au franchiseur.
• Possible depuis que la technologie vient au secours du franchiseur et de sa mission.

Le secret ? La numérisation des factures !

Le système est simple : une facture arrive, elle est scannée, archivée.. Et ne sort plus jamais de son classeur.
Scannée, la facture est transmise électroniquement à un prestataire qui la saisit dans le bon compte et la transforme en écriture comptable : en quelques jours, elle est disponible pour être traitée.

Le compte d’exploitation mensuel peut être réalisé ! Au-delà du compte d’exploitation mensuel, la disponibilité des chiffres, ventes et charges, permet la réalisation des ratios de performances comparés.
Un chiffre, en soi, ne donne, en effet, que peu d’informations. Un chiffre ne commence vraiment à « parler » que s’il est comparé aux chiffres des autres membres du réseau : chacun peut se situer, facilement identifier ses forces et ses faiblesses et prendre les mesures qui s’imposent. La comparaison se fait pour chaque ratio, avec les meilleurs, les moins bons et la moyenne du réseau.

Ces nouveaux outils ne coûtent que quelques dizaines d’euros par mois. Ils s’adaptent à tous les systèmes comptables ou de caisse. Leurs avantages sont immenses :

• Le franchisé
– réduit sa charge de travail
– a accès à ses propres chiffres dans des délais extrêmement courts
– peut situer ses performances, tant en ventes qu’en charges, par rapport aux autres franchisés du réseau
– conserve le choix de son expert comptable

• Le franchiseur
– fournit à chaque franchisé un vrai outil de pilotage de son activité
o les comptes d’exploitation mensuels
o les indicateurs comparés de performance : ventes et charges
– dote ses animateurs des mêmes outils : ils peuvent accompagner le franchisé dans son diagnostic et dans la définition des actions correctives
– renforce son rôle d’organisateur de réseau

Et magnifique cerise sur le gâteau, le tout se fait sans que ni le franchiseur, ni le franchisé n’aient à se préoccuper de saisie : gain considérable de temps et d’argent. La technologie au secours des acteurs des réseaux. Les obligations du Code de Déontologie Européen de la Franchise faciles à respecter. Car ne l’oublions pas :
« Le franchisé devra fournir au franchiseur les données opérationnelles vérifiables afin de faciliter la détermination des performances et les états financiers requis pour la direction d’une gestion efficace. »
« Le franchiseur devra apporter une assistance pendant toute la durée du contrat ».

Eh oui ! Il semblerait donc bien que fournir un compte d’exploitation mensuel à ses franchisés puisse devenir un standard, à défaut d’une obligation légale. La différence entre ce qui est obligatoire et ce qui est indispensable.

Plus de franchises

COMPTOIR DE LOCATION

Location de matériel de BTP

Apport : 200 000€

BASTIDE LE CONFORT MEDICAL

Santé, médical, dentaire

Apport : 70 000€

COCCINELLE / COCCIMARKET

Supermarché et Supérette

Apport : 25 000€

LA MIE CALINE

Boulangerie - Pâtisserie

Apport : 80 000€

SVELTEO

Diététique et minceur

Apport : 20 000€

AVENIR RÉNOVATIONS

Entretien et rénovation

Apport : 20 000€

NETTO

Supermarché et Supérette

Apport : 150 000€

LAFORET FRANCE

Agence immobilière

Apport : 50 000€

Plus de franchises

Actualités
Un taux d’optimisme élevé chez les chefs d’entreprise du réseau Point S

Point S a partagé les résultats de son baromètre annuel, évaluant la confiance des chefs d’entreprise de son réseau. 89 % des adhérents se déclarent très optimistes ou optimistes pour l’avenir de leur entreprise, témoignant d’un fort niveau de confiance au sein de l’enseigne. Les franchisés Point S font confiance à leur réseau Le baromètre […]

Témoignage de Maud Le Goff, Gérante Yves Rocher à Rennes

Pour Maud Le Goff, une bretonne 100% engagée et adepte de la cosmétique végétale, intégrer le réseau Yves Rocher était une décision évidente. Aujourd’hui, elle est devenue partenaire de l’enseigne à Rennes, à la fois à Rennes Cesson et à Rennes Saint-Grégoire. « La franchise chez Yves Rocher, c’est accessible » Grâce au soutien du réseau Yves […]

Plus d'actualités

Fermer le menu
×
Notre recommandation
VULCO

Spécialiste des pneumatiques et de l'entretien des véhicules de tourisme, industriel, génie civil et agricole.

+ de 25 ans d’expérience dans la liaison au sol

En savoir plus maintenant
En quelques chiffres
  • Apport : 70 000€
  • CA moyen : 650 000€
  • Droit d'entrée : 3 500€
  • Nombre d'unités total en national : 250
En savoir plus maintenant
×
Recevez chaque semaine la newsletter
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques,
conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.