Comment financer son projet d’entreprise ?

Actualités & Interviews / Actualités de la franchise / Comment financer son projet d’entreprise ?
  • Créé le : 23/02/2013
  • Modifé le : 10/02/2020
Si la création d’entreprise passe par des phases différentes, celle de la recherche de financement en est une où la préparation aussi bien technique (trouver des fonds et monter le dossier) que psychologique (argumenter pour convaincre) restent les clés de la réussite. Quelques pistes à suivre pour vous aider à mettre toutes les chances de votre côté.

L’apport personnel : mobiliser toutes les ressources

Facile à dire quand on dispose de 10 ou 20 000 euros d’économie et qu’il en faudrait 2 fois plus. Il faut alors s’ouvrir aux autres en dehors de la famille et des amis. Il faut savoir que plus l’apport personnel sera conséquent, moins les banquiers hésiteront à vous financer (moins de risques).

Il est possible aujourd’hui d’avoir l’aide d’investisseurs privés, les business angels qui sont prêts à investir dans votre entreprise et qui bien sûr ne le font pas à fond perdu et souhaiteront reprendre leur capital (augmenté bien sûr) dans quelques années. C’est un risque de devoir partager mais votre affaire se fera-t-elle sans eux ? Peut-être oui mais quand ? Si vous avez trouvé par exemple, une franchise qui vous convient personnellement, que la tête du réseau vous aura convaincu, que vous aurez trouvé un local, etc… L’occasion ne se représentera peut-être pas de sitôt. Vouloir créer une entreprise, c’est bien, lui donner le maximum de chance de réussir c’est mieux. Il vaut mieux parfois partager que de ne rien faire.
Même s’ils investissent surtout dans les entreprises à concept innovants, d’anciens chefs d’entreprises ou des cadres supérieurs sont prêts à prendre des risques financiers à vos côtés si votre projet tient la route. Ce ne sont pas des banquiers mais des indépendants qui croient dans l’entreprise individuelle et veulent aider ceux qui osent.

Un dossier bien ficelé et l’esprit la réponse à chaque question

La création d’une entreprise est avant tout humaine avant d’être économique. Un banquier sera d’autant plus ouvert et enclin à ouvrir votre dossier qu’il aura devant lui un homme ou une femme avec des compétences acquises antérieurement à son projet. Avant même de vous lancer dans l’argumentation chiffrée, sachez vous présenter et montrer ce qui vous avez fait avant. N’arrivez pas devant un banquier en disant que vous voulez vous lancer dans l’entreprenariat car vous êtes au chômage depuis un an. Il faut plutôt expliquer (sans rentrer dans le détail) ce que vous apportez dans l’entreprise que vous voulez créer : compétences métiers, managériales, expériences à l’étranger, bref tout ce qui a forgé votre personnalité professionnelle et personnelle.
Lorsque vous expliqué votre projet et les chiffres, il faut être cohérent et anticiper toutes les questions auxquelles vous serez confrontées. Restez honnête et sachez admettre que vous avez une expérience accomplie en commercial, management et informatique mais que vous avez encore à apprendre en gestion.
Avant de choisir une banque, la vôtre par exemple, demandez à votre franchiseur s’il n’a pas des partenariats avec certains établissements bancaires. Une banque qui connait déjà le concept de franchise que vous défendez sera plus apte à comprendre et faciliter l’obtention d’un prêt.
C’est seulement quand votre interlocuteur aura pris le pouls de votre adéquation au projet et l’adéquation de votre profil à l’entreprenariat que vous défendez qu’il se penchera sur le business plan.

Compétences professionnelles, personnalité, cohérence du projet et un business plan clair sont les éléments clés d’un financement bancaire accessible. Préparez-vous bien et entrainez-vous ; n’hésitez pas à demander à vos proches de servir de cobaye et de vous tester. Acceptez les critiques et modifiez votre attitude (trop enthousiaste, trop timide, trop sûr de soi, etc) ou améliorez vos tableaux de chiffres qui doivent être concis et montrer les éléments clefs quitte à annexer d’autres tableaux à la fin de votre dossier pour les étayer.

Ne partez jamais seul et sachez vous entourer d’expert-comptable spécialisés en franchise ils vous donneront les bons conseils pour défendre votre projet

La rédaction vous recommande les articles suivants :
Les critères de financement pour ouvrir une franchise

Quels financements pour ouvrir votre franchise ?
Le financement de votre franchise.

Plus de franchises
Franchise MILLEPATTE MILLEPATTE

Aide à domicile, ménage, jardinage

Apport : 20 000€

Franchise TOM&CO (Tom and Co/Tomandco) TOM&CO (Tom and Co/Tomandco)

Alimentation animale

Apport : 100 000€

Franchise LES MENUS SERVICES LES MENUS SERVICES

Service à la personne âgée ou dépendante

Apport : 40 000€

Franchise CORIOLIS TÉLÉCOM CORIOLIS TÉLÉCOM

Téléphone, Internet, informatique

Franchise Mathnasium Mathnasium

Formation et soutien scolaire

Franchise ADHAP ADHAP

Service à la personne âgée ou dépendante

Apport : 50 000€

Franchise PERENE PERENE

Cuisine, bain, placard, cheminées

Apport : 60 000€

Franchise Linguish Linguish

Formation et soutien scolaire

Apport : 25 000€

Plus de franchises

Actualités

La fédération française de la franchise, fédération professionnelle des franchiseurs et de leurs franchisés depuis 1971, se réjouit d’accueillir un nouvel adhérent. En effet, l’enseigne Boulanger spécialisée dans les équipements de la maison en électroménager et multimédia a annoncé son adhésion à la FFF. Cette initiative vient selon le PDG de Ex&Co, appuyer le travail […]

L'Indicateur de la Franchise

L'Indicateur de la Franchise

Formation continue du franchisé

Dans le cas d’un contrat de franchise, le franchiseur se doit de proposer à ses franchisés une formation initiale, mais il n’est pas tenu d’assurer une formation continue. Cependant, cette 2ème est tout de même très utile pour mettre à jour les compétences et les connaissances acquises lors de la formation initiale mais également pour […]

Plus d'actualités

Fermer le menu
×
Notre recommandation pour vous :
Norauto

Le pionnier du concept de centre auto en France

Apport : 100 000€

CA moyen : 1 300 000€

Candidater maintenant

×
Recevez chaque semaine la newsletter
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques,
conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.