Ce qu’il faut savoir pour créer votre franchise de restauration rapide

Actualités & Interviews / Actualités de la franchise / Ce qu’il faut savoir pour créer votre franchise de restauration rapide
  • Créé le : 03/04/2011
  • Modifé le : 24/09/2019
Soit vous avez détecté une enseigne en franchise, soit vous vous engagez seul De nombreuses règles sont à respecter pour un point de vente de restauration, sur place ou à emporter.

On parle ici d’établissements proposant de la vente au comptoir d’aliments et de boissons dans des emballages jetables. On y associe l’activité de livraison immédiate. Si l’entreprise compte plus de 10 salariés, il s’agit d’une activité commerciale, sinon elle est artisanale. Dans les départements d’Alsace Lorraine, elle reste artisanale quel que soit l’effectif.

Premièrement, obtenir une licence

L’installation est soumise aux mêmes conditions que pour l’ouverture d’un débit de boissons. L’exploitant doit effectuer une déclaration fiscale et détenir une licence correspondant à la nature des boissons vendues.
Il y a quatre catégories de boissons qui varient selon leur nature et leur degré d’alcool. C’est le code de la santé publique qui régit cette réglementation. On doit tenir compte de la différence entre « consommé sur place » ou « à emporter », dans le premier cas les principes sont les mêmes que pour les restaurants classiques. Dans le second on distingue « la petite licence » pour les boissons de première et deuxième catégorie, c’est-à-dire sans alcool et celles ne comportant pas de traces d’alcool supérieures à 1,2 degré comme le vin ou la bière de « la licence à emporter » qui permet de vendre toutes les boisons dont la vente est autorisée.

La déclaration pour obtenir ces licences doit se faire auprès des services de douanes territorialement compétents, pour Paris auprès du bureau des contributions et droits indirects. Il s’agit d’un document administratif Cerfa de l’Imprimerie Nationale, il sera accompagné d’un justificatif du lieu d’exploitation et de la copie de la pièce d’identité ou du titre de séjour de l’exploitant.

Ensuite, déclarer l’ouverture et effectuer les contrôles requis

Ensuite, quinze jours à l’avance, on doit faire une déclaration d’ouverture ou de mutation du débit de boisson auprès de la commune d’exercice de l’activité. Pour une translation dans la même commune ou un transfert de l’activité ailleurs, il faut faire cette déclaration deux mois à l’avance. Les conditions sont plus rigides en Alsace-Lorraine, elles se font en Préfecture.

Reste à effectuer une déclaration d’existence auprès des services vétérinaires qui contrôlent toutes les activités de restauration. En effet une telle exploitation doit respecter des règles sanitaires concernant le transport, les conditions d’approvisionnements et la température de conservation des aliments.  Il existe un guide des bonnes pratiques d’hygiène élaboré par les organisations professionnelles du secteur.

Et enfin, établir un affichage dans les règles

Quand le point de vent est ouvert, l’origine des viandes doit être affichée de façon visible pour les clients. Les menus et cartes du jour indiquent clairement les prix pendant la durée du service, au moins à partir de 11 h 30 pour le déjeuner et 18 h pour le diner, ils doivent être visibles de l’extérieur également. L’affichage doit comprendre les prix d’au moins cinq vins ou de cinq boissons couramment servies s’il n’y a pas de vin. Pour chaque prestation doit être indiquée la mention « boisson comprise » avec nature et contenances des boissons offertes,  ou « boisson non comprise ».

Un affichage doit concerner l’acceptation des tickets restaurants et l’interdiction de fumer. L’établissement recevant du public est soumis à des règles de sécurité comme tout commerce auxquelles s’ajoutent des éléments concernant en particulier les appareils de cuisson, l’éclairage, le désenfumage.

Pour la diffusion de musique ou radio on doit s’adresser à la SACEM (société des auteurs compositeurs et diffuseurs de musique).

Enfin les horaires d’ouverture sont soumis à une réglementation en préfecture.

Voir les franchises de restauration rapide qui recrutent !

Plus de franchises
Franchise ATTILA ATTILA

Entretien et rénovation

Apport : 40 000€

Franchise LES COMPTOIRS DE LA BIO LES COMPTOIRS DE LA BIO

Produits bio et naturels

Apport : 100 000€

Franchise MEMPHIS MEMPHIS

Restaurant à thème

Apport : 150 000€

Franchise BRICORAMA BRICORAMA

Bricolage et jardinage

Apport : 100 000€

Franchise NORAUTO NORAUTO

Centre auto et Station service

Apport : 100 000€

Franchise DELKO DELKO

Centre auto et Station service

Apport : 30 000€

Franchise MONDIAL TISSUS MONDIAL TISSUS

Décoration et linge de maison

Apport : 70 000€

Franchise POINT S POINT S

Centre auto et Station service

Apport : 60 000€

Plus de franchises

Actualités

La loi LOM (loi orientation et mobilités) du 24 décembre 2019 impose dans le décret n° 2020-1439 du 23 novembre 2020, l’obligation d’identifier les cycles. Désormais, lorsque vous achèterez un vélo, il sera identifié par un numéro gravé sur le cadre, et également déclaré dans le FNUCI, le fichier unique des cycles identifiés. Dans ce […]

Pour la représenter de la plus belle des manières, l’enseigne de restauration Santosha se rapproche du surfeur Willima Aliotti qui devient le nouvel ambassadeur de la marque. Un représentant de haut rang William Aliotti, surfeur natif de Saint-Martin, portera désormais les couleurs de la franchise Santosha en endossant le rôle d’ambassadeur de l’enseigne. Avec près […]

Plus d'actualités

Fermer le menu
×
Notre recommandation pour vous :
Logo franchise Grosfillex
Grosfillex

Devenez le leader dans le domaine de la menuiserie

Apport : 40 000€

CA moyen : 1 000 000€

Candidater maintenant

×
Recevez chaque semaine la newsletter
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques,
conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.