Activités de franchise réglementées : les vidéoclubs

Petit dernier de notre série sur les activités de franchise réglementées, l'ouverture d'une boutique « vidéoclub » est soumise à un certain nombre d'obligations qu'il est impératif de connaître avant de se lancer dans l'aventure !
Premières démarches nécessaires : l'enregistrement à la Chambre de commerce et d'industrie et la déclaration au Centre national de la cinématographie (CNC) dans les 3 mois qui suivent l'immatriculation au RCS.
Une fois lancée, l'activité est soumise aux règles suivantes :
obligation de tenue de documents justificatifs : l'entreprise doit communiquer au CNC chaque semestre des documents justificatifs qui permettent de connaître, pour chaque oeuvre cinématographique ou audiovisuelle mise sur le marché, le nombre de copies livrées, vendues et le chiffre d'affaire généré ;
respect des délais de sortie des films en vidéo : un délai d'un an à compter de la date d'obtention du visa d'exploitation est imposé. Ce délai peut toutefois être réduit par voie de dérogation.
L'activité en vidéoclub est régie par la convention collective nationale du 29 mai 1996 relative à l'audio, la vidéo et l'informatique.
Attention :
1 - pour la location de jeux vidéo, l'entreprise est obligée d'obtenir une autorisation auprès de chaque éditeur ;
2 – la taxe sur les ventes et locations de vidéogrammes destinés à l'usage privé du public s'élève à 2 % du montant hors taxe du prix payé par le client en contrepartie de la mise à disposition d'oeuvres cinématographique ou audiovisuelle. Cette taxe s'applique également à la mise à disposition du public, par voie électronique, d'un service offrant l'accès à titre onéreux à des oeuvres cinématographiques ou audiovisuelles.
Audrey Caudron

 

Articles similaires

Les ventes en ligne dans la franchise et le commerce associé

par MA - 7 jours

Le règlement d’exemption n° 330/2010 du 20 avril 2010, entré en vigueur en juin 2010 incite les opérateurs y compris les réseaux et enseignes à développer leurs activités en ligne. Dès lors qu’ils sont agréés, les distributeurs, parmi eux les fran...

Quid de la Loi travail après le décret d’application ?

par acf - 28 jours

Le projet de loi avait provoqué une mobilisation des professionnels de la franchise qui lui reprochaient d’aller à l’encontre du principe d’indépendance entre franchiseur et franchisé en créant un lien entre salariés des franchisés et le franchiseur.

La gérance-mandat, Késaco ?

par HK - 4 mois

A mi-chemin entre l’entrepreneur totalement indépendant et le salarié tenu de respecter les consignes imposés par son employeur, le gérant-mandataire jouit d’une certaine liberté dans le cadre du contrat conclu avec son mandant. Mais surtout, il e...

Informations clés

  • Crée le: 01/01/09 01:00

Les franchises qui recrutent