Quelques nouveautés du côté des réseaux

Comme chaque année, la Fédération Française de Franchise a tiré le bilan de l'année 2005 et nous y revenons.

Le secteur alimentaire est stable, quelques créations permettent au bio de se développer, tandis que de nouveaux concepts se développent pour la vente de vins, avec vente en vrac et approche propriétaire.

En dépit de son instabilité le secteur de l'équipement de la personne continue à voir naître des réseaux. Des enseignes réputées du succursalisme se mettent à la franchise : Repetto ou Kiabi par exemple. Des franchiseurs étrangers continuent également d'aborder le marché français, c'est le cas de Neck&Neck. Quant au secteur du discount, on dit qu'il frémit... Toujours plus donc, et parfois moins cher.

Dans le commerce classique, divers et varié, on voit un marché de la fleur qui se diversifie. Le secteur des fleurs s'est bien étoffé, de même que celui du bazar et de l'occasion avec Brado ou Cash King. On a vu arriver une activité nouvelle dans le domaine de la franchise : l'enseigne Album, spécialiste de la bande dessinée, de la figurine et des cartes à jouer. Signalons par ailleurs des concepts hyper spécialisés sur l'image ou les cosmétiques naturels.

Du côté de l'équipement de la maison on note une grande stabilité avec des créations nouvelles comme chaque année, que ce soit du côté du mobilier avec Béatrice Collin, ou de la décoration, Léa d'Albray, voire même en 2005 les arts de la maison avec l'enseigne Périgot.

En restauration on constate, et c'est une agréable surprise,  l'innovation et la créativité avec le développement de la restauration à thème : des espagnols comme Lizarran Tapas, des spécialistes de pâte et toujours les pizzérias où le marché est vaste. De nouvelles formules de restauration rapide ont également vu le jour. Ce secteur n'a jamais fini d'inventer de nouvelles recettes et les frontières se réduisent entre les différents styles de restauration qui se développent sur le marché.

Concernant les services à la personne les choses bougent également, l'immobilier continue sa progression vertigineuse, les coiffeurs, spas et centres de beauté développent leurs formules pour la beauté et le bien-être et se multiplient. On trouve également des cours de soutien scolaire, le dépannage personnalisé, par exemple en informatique,  et toute une série de services liés à l'habitat ou aux personnes en difficulté temporaire, avec soins et formules adaptées. C'est dans ce secteur que prennent naissance des activités en prise directe avec le changement des habitudes de consommation des français.

Pour les entreprises on assiste aussi à une progression des services déjà remarquée en 2004 : de l'informatique bien sûr, le recyclage de cartouches, mais aussi la gestion d'appel,  la lutte anti-tabac, des crèches, de la création d'évènements. On note l'arrivée du transporteur Norbert Dentressange dans le domaine de la franchise.

Dominique Deslandes

Articles similaires

Master-franchise : le modèle marocain ?

par Hajer Kacem - 4 jours

Soutenu par les pouvoirs publics marocains et boosté par les nouvelles habitudes de consommation au royaume, le secteur de la franchise conna...

L'importance de la formation pour un franchisé

par Dominique Deslandes - 18 jours

La relation d'un franchiseur et d'un franchisé s'appuie notamment sur la formation, elle doit commencer entre la signature du contrat de fran...

Etre plurifranchisé ou multifranchisé

par dd - 20 jours

Ouvrir plusieurs points de vente en franchise pour accroître ses bénéfices, cela paraît simple. Certaines conditions sont cependant à respect...

Informations clés

  • Crée le: 16/04/06 02:00

Les franchises qui recrutent