Les franchises de diagnostics immobiliers ont une carte à jouer

Il est maintenant obligatoire d'effectuer le DPE (diagnostique de performance énergétique) en plus des contrôles du plomb, de l'amiante, du gaz et de l'électricité dans le cas d'une transaction immobilière. Ces tests sont effectués par des entreprises spécialisées qui n'ont pas toutes le même niveau de compétence et une enquête récemment réalisé par UFC-que choisir est éloquente.

Résultat de l'enquête UFC-que choisir

Les entreprises de diagnostics immobiliers n'ont pas été épargnées par l'association de consommateurs et les résultats ne jouent pas en leur faveur.
Sur 4 maisons visitées par 16 diagnostiqueurs, deux ont été classées dans 3 classes énergétiques différentes, une dans deux étiquettes différentes, une seule a eu la même étiquette des diagnostiqueurs. Encore plus aberrant, une maison a été classée selon les différentes entreprises en C, D, ou E avec des variations de consommation qui varie de 144kWh à 244 kWh par m2 et par an.
Si cela parait inquiétant quant à la fiabilité des contrôles, il faut préciser que les normes fixées par l'état ne sont pas suffisamment encadrées et les mesures techniques demandent à être plus normées pour pouvoir engager la responsabilité du diagnostiqueur en cas d'erreur.
L'association de consommateur UFC-Que choisir s'est tournée vers les pouvoirs publics et la ministre de l'Ecologie, du Développement durable, des transports et du logement Nathalie Kosciusko-Morizet et Benoist Apparu, Secrétaire d'état chargé du logement  rappelaient « qu'un vaste plan d'actions a été engagé dès octobre dernier pour rendre plus fiable le diagnostic de performance énergétique ». « Il porte sur 7 points essentiels, tels que l'amélioration des méthodes de calcul pour la réalisation des diagnostics (...) il s'agit aussi d'améliorer la compétence des diagnostiqueurs en particulier par la formation… »
Face à ses nouvelles règles, les réseaux de franchise de diagnostic immobilier sont incontestablement mieux armés pour s'adapter. Ils sont ,de part le système de franchise lui-même, structurés à la base et ont déjà mis en place des chartes de qualité que tous leurs franchisés doivent appliquer. Ils assurent aussi une formation technique permanente qui est un point essentiel sur ce segment de services.
C'est donc une opportunité pour eux de prendre des parts de marché et d'affirmer leurs compétences et celles de leurs franchisés.

Articles similaires

La distribution de loisirs créatifs en forte progression

par HK - 16 jours

Une étude publiée par Xerfi et intitulée « Le marché et la distribution de loisirs créatifs - Innovations, communautés virtuelles, percée des acteurs non spécialisés : analyse et perspectives du marché à l’horizon 2018 » révèle que le secteur se p...

Marché du meuble : forte croissance des segments de la literie et de la cuisine

par HK - 26 jours

Une étude menée par l’IPEA (Institut de Promotion et d'étude de l'ameublement) et l'observateur CETELEM confirme la reprise du marché du meuble en 2016. Reprise qui avait déjà été enregistrée l’année précédente. L’activité, a ainsi enregistré une ...

Marché de la literie : des modèles pour tous les goûts

par HK - un mois

En mousse, en latex ou avec des ressorts, fermes ou souples, traités contre les acariens ou contre les bactéries… les matelas sont disponibles dans une très large gamme de modèles qui conviennent à tous les goûts et toutes les utilisations. Ce ma...

Informations clés

  • Crée le: 17/03/11 01:00

Les franchises qui recrutent