LE CHILI ATTIRE LES CAPITAUX ETRANGERS ! Et pourquoi pas les franchises ?

Lors de la visite de la présidente chilienne Michelle Bachelet en France, l'image donnée de son pays est celle d'une économie très optimiste.
Michelle Bachelet, très appréciée par la population chilienne et les gens d'affaires nationaux et internationaux, affirme que son pays pourra être le premier à sortir de la crise économique actuelle.
Le Chili, grâce à son fond d'épargne alimenté pendant les années fastes, soutient les populations et les secteurs sensibles (construction, industrie du saumon, banque), favorise les crédits aux PME et mène une politique d'importants travaux dans les infrastructures. Le pays est actuellement le seul à bénéficier, depuis la crise, d'un relèvement de son niveau de solvabilité, et prévoit même de rejoindre prochainement l'OCDE.
La place de la France au Chili
Les investissements français représentent un total de 1.5 milliard de dollars, ce qui fait de la France le neuvième investisseur étranger le plus important de cette nation. En 2008, les investissements français ont ciblé essentiellement le secteur énergétique, le commerce, la finance, la chimie et l'alimentation.
En 2007 les échanges bilatéraux ont augmenté et ont atteint 3.2 milliards de dollars, avec 970 millions d'exportations françaises, ce qui fait de la France le troisième partenaire commercial du Chili dans l'Union Européenne.
Un pays qui séduit par son ouverture commerciale
Le Chili est, selon Philippe Voraz, premier vice-président chez Sodexo, le pays le moins corrompu d'Amérique Latine et celui qui souffre le moins de l'économie informelle, phénomène qui touche la quasi totalité de la région.
En plus, l'ambitieuse ouverture extérieure de la nation latino-américaine lui permettra de devenir, selon les mots de Michelle Bachelet, la « plateforme pour l'Amérique latine et pour l'Asie Pacifique ». Le nombre d'accords avec l'Union Européenne et avec la France renforcent ces propos.
Au Medef, 135 sociétés étaient présentes à la réunion du 29 mai. Entre les grandes sociétés présentes se trouvaient: Air France, Alstom, Areva, Axa, BNP Paribas, EADS, Renault, etc. et d'autres sociétés représentant le secteur des énergies renouvelables, le cinéma, l'agroalimentaire et aussi les cabinets d'avocats et consultants.

Articles similaires

Master-franchise : le modèle marocain ?

par Hajer Kacem - 2 mois

Soutenu par les pouvoirs publics marocains et boosté par les nouvelles habitudes de consommation au royaume, le secteur de la franchise conna...

Maroc : le royaume du low cost chic

par HK - 2 mois

Tati, Kiabi, LC Waikiki, nombreuses sont les marques dites low cost qui déploient leur réseau de franchise au Maroc. Un déploiement souvent ...

Le commerce, un pilier de l’économie marocaine

par Hajer Kacem - 3 mois

Avec 290 milliards de Dirhams de chiffre d’affaires, le commerce représente 9,4% du PIB du Maroc. Conscient des enjeux du secteur et des opp...

Informations clés

  • Crée le: 06/08/09 02:00

Les franchises qui recrutent