La vérité sur le soutien scolaire

Le feu couve à l'Education Nationale depuis la publication du décret sur l'augmentation du temps de travail de certains enseignants. Pourtant avec 15 ou 18 heures d'enseignement en collège, selon qu'ils soient certifiés ou agrégés, les profs français restent en deçà de leurs collègues européens. Ainsi on doit assurer 35 heures de présence au Portugal, qui a le record avec la Suède. Au Royaume-Uni la présence est de 32,5 heures, en Allemagne un peu plus de 19 heures, comme en Italie... Officiellement les profs français restent en moyenne 16,5 heures, même si on sait bien que la réalité peut être toute autre cela pose question. D'autant qu'ils seraient accusés de compléter ce temps de travail par des cours particuliers dans des entreprises privées de soutien scolaire.
En quinze ans le secteur du soutien scolaire a connu une expansion spectaculaire grâce en particulier aux allégements fiscaux qu'il autorise comme la plupart des services à la personne, profitant ainsi c'est clair aux classes les plus privilégiées et creusant le déficit avec les enfants de milieux plus difficiles. Depuis l'an 2000 la réduction de la TVA sur les emplois de services à domicile est passé de 19,6 à 5,5 % et le relèvement progressif des baisses d'impôts a été porté à 15 000 euros par an. Plus récemment a été créé le chèque-emploi service (Cesu) qui simplifie encore la démarche. Les cours particuliers pèseraient aujourd'hui 1 milliard d'euros pour 1 million d'élèves : un collégien sur cinq et un lycéen sur trois. On en dénombre un sur deux dans les grands lycées parisiens ! On sait d'ailleurs qu'en France le système se mord la queue puisque ce sont les enfants d'enseignants qui réussissent le mieux... Le Gouvernement actuel en a pris conscience en créant dernièrement un crédit d'impôt positif pour les emplois à domicile.
Dans une étude réalisée par l'Ifop pour Acadomia en 2005, 41 % des cours à domicile sont assurés par des professeurs de l'Education Nationale, dont 13 % à leurs propres élèves ! Selon le dirigeant de Complétude cette activité a toujours existé mais sort simplement du marché noir... Pour lui comme pour le responsable de Keep School cependant les enseignants du public ne représenteraient pas plus du quart des intervenants, le gros des troupes est composé d'étudiants ayant au moins bac+3 . Il faut dire que le salaire n'est que de l'ordre de 12 €, alors que les familles en versent 30, le reste servant à financer communication, infrastructure et personnels permanents.
La volonté politique émergeante créée un danger pour le secteur qui voit ses cours de Bourse diminuer. Le président du Centre d'études et de recherche sur les qualifications (Cereq) reconnaît que le service marchand avance quand le service public recule. Ce n'est pas une question de budget puisque le coût moyen d'un élève du secondaire s'est envolé au cours des deux dernières années, il est supérieur d'un tiers à la moyenne des pays européens. Pour remédier à l'échec scolaire certains pensent donc à développer le soutien scolaire gratuit au sein des établissements. En fait dans le meilleur des mondes le soutien scolaire privé ne devrait pas exister, mais les professionnels restent confiants...
Vu dans Challenge - février 07 - N°65

Vous souhaitez devenir franchisé et ce secteur vous intéresse tout particulièrement ? Découvrez les réseaux qui recrutent actuellement en France dans le secteur "Soutien Scolaire".


 




Articles similaires

Carrière : Êtes-vous fait pour la franchise ?

par Jean Samper - 4 heures

Ils seraient plus de 6 millions à rêver de créer leur entreprise en France. Pourtant, peu osent franchir le pas. Souvent par peur du risque. Or, la franchise peut être un bon moyen de se rassurer. « J'avais envie de créer mon entreprise, mais sans...

Ce qu'il faut savoir sur le métier de courtier que ce soit en franchise ou non

par MA - 3 jours

Le courtier joue le rôle d'intermédiaire entre deux parties. On le retrouve dans différents secteurs tel que l'assurance, les travaux, l'immobilier... Le métier de courtier en travaux a été largement mis en évidence par le pionnier, la franchise I...

Le sens des affaires, un atout pour se lancer en Franchise aussi

par MA - 4 jours

Pour réussir en entreprenariat et notamment en franchise, on parle souvent du sens des affaires: ce cocktail d'aptitudes acquises et de capacités innées qui nous pousse vers l'avant et nous permet de réussir. Mais que signifie vraiment d'avoir le ...

Informations clés

  • Crée le: 04/04/07 02:00

Les franchises qui recrutent