La publicité au cinéma pour une franchise locale, c'est possible !

Le cinéma serait-il un média d'avenir pour les franchises et commerçants locaux ? Assurément quand on connaît l'impact de ce média et les vrais coûts qui sont beaucoup moins exorbitants qu'on pourrait croire. Avec le développement du numérique, il devient aussi accessible à plus de petits annonceurs. Les sociétés SEP (société européenne de publicité) et Publicinex qui se partagent le marché de la publicité locale prennent tout en charge : la création du spot et la diffusion dans les salles.

Le média cinéma offre des avantages indéniables sur le plan structurel

 1 _  Le plus fort taux de mémorisation par rapport aux autres que sont la TV, la presse, la radio. En effet, le spectateur est captif de l'écran et ne peut pas zapper. Ceci le place en N°1 des média sur le plan du souvenir du spot publicitaire.
 2  -  Le cinéma attire de plus en plus de spectateurs : le nombre d'entrées n'a cessé d'augmenter depuis 10 ans (plus 20% entre 1997 et 2007).
3 - l'annonce de la suppression de la publicité sur les chaînes de France Télévision (France 2 et France 3), offre au cinéma un espace libre pour les publicités locales.
4 -  Il cible le consommateur là où il fait ses courses
Géographiquement, l'annonceur peut choisir les salles de cinéma en fonction de sa zone de chalandises et choisir son rythme de diffusion : concentré sur une ou plusieurs semaines pour un évènement particulier (promotion exceptionnelle ou inauguration d'un nouveau magasin par exemple) ou étalé sur l'année entière pour faire de la notoriété.

En terme de conception technique, les temps ont évolué et le numérique et la vidéo sont devenus accessibles :

Pour une infographie animée (votre logo, un texte, des photos) avec voix off et musique de fond, vous paierez environ 1200 euros. Pour un tournage en vidéo numérique sur votre lieu de vente par exemple, vous débourserez environ 5000 euros. Il faut après y ajouter les frais de copies et de diffusion.
Votre plan média déterminera le coût des diffusions : leurs nombres, dans quelles salles (elles seront plus chères dans les grandes villes et dans les cinémas multiplex que dans les salles de quartiers de villes moyennes). Ce coût est très variable mais il est possible par exemple d'avoir une campagne d'un an dans 2 à 4 salles d'une petite ville pour 3000 euros.
Le cinéma a longtemps été considéré comme un media de seconde zone -trop élitiste- donc peu adapté à la distribution mais ce n'est plus vrai et il peut apporter à des structures commerciales moyennes une notoriété à un coût abordable.
Vu dans commerce magazine

Articles similaires

Ce que vous devez savoir sur le métier de courtier

par MA et JS - 12 jours

Profil du courtier qu'il soit franchisé, salarié ou entrepreneur isolé Le courtier se charge d'analyser le besoin de son client afin de lui trouver l'offre la plus adaptée sur le marché en respectant son budget. Il devra rentrer en négociation si...

Le secteur de l’ameublement profite pleinement de la dynamique de celui de l’immobilier

par HK - 21 jours

Porté par l’excellente reprise du secteur de l’immobilier, le secteur de l’ameublement a passé une belle année 2016. La tendance se confirme pour l’année en cours avec une progression exceptionnelle pour certaines enseignes dont la franchise Archea.

La distribution de loisirs créatifs en forte progression

par HK - un mois

Une étude publiée par Xerfi et intitulée « Le marché et la distribution de loisirs créatifs - Innovations, communautés virtuelles, percée des acteurs non spécialisés : analyse et perspectives du marché à l’horizon 2018 » révèle que le secteur se p...

Informations clés

  • Crée le: 17/05/09 02:00

Les franchises qui recrutent