Une nouvelle fiscalité en faveur des investisseurs via le crowdfunding

Actualités & Interviews / Actualités de la franchise / Une nouvelle fiscalité en faveur des investisseurs via le crowdfunding
  • Créé le : 07/12/2015
  • Modifé le : 23/08/2019
Les députés ont voulus donner un coup de pouce à ceux qui financent les PME via les plates formes de financement participatif (crowdfunding) ; en effet si les rendements peuvent être bien au-dessus de la moyenne, le risque est plus grand et ceux qui le prennent peuvent voir leur capital réduit à zéro. Les rendements annuels vont en moyenne de 4 à 9  % voire davantage, en fonction du risque. Mais en net, la rentabilité  s’effondre car les intérêts sont soumis, sauf exception, au barème progressif de l’impôt sur le revenu. Pour les contribuables les plus lourdement taxés c’est 45 % (sans compter l’éventuelle contribution exceptionnelle sur les hauts revenus) plus 15,5 % de prélèvements sociaux. Le revenu brut peut donc être amputé de plus de 60 %.
C’est dans ce contexte que les députés ont introduit une nouvelle niche fiscale dans le projet de budget rectificatif pour 2015. Le dispositif vise à permettre aux particuliers prêteurs de pouvoir imputer la perte en capital subie en cas de non remboursement du prêt, dans le calcul de l’impôt sur le revenu.

Le mode opératoire de ce dispositif

Des particuliers ayant prêté de l’argent via les plates-formes de crowdfunding et constatant que leur investissement sera à fond perdu bénéficieront d’une compensation. En effet dans le cas où la société ne sera pas en mesure de rembourser leur prêt, les investisseurs pourront imputer ces pertes comme si c’étaient des moins-values sur des titres. Les pertes constatées seraient déductibles uniquement des intérêts touchés au titres d’autres placements de même nature. La mesure s’appliquerait à compter du premier janvier 2016.

Rappel sur l’imposition des revenus d’obligations

Les revenus de livrets bancaires ou d’obligations sont imposés au barème progressif de l’impôt sur le revenu : dans un premier temps, un prélèvement obligatoire à la source, mais non libératoire de 24 %. Ce prélèvement constitue un acompte d’impôt sur le revenu imputable sur l’impôt dû l’année suivante. Dans un second temps (sauf quelques cas d’exonération), les revenus obligataires sont imposables au barème progressif de l’impôt sur le revenu.
Lorsque les intérêts des livrets et autres placements à revenus fixe n’excèdent pas 2.000 € par foyer fiscal, il reste possible d’opter pour un impôt forfaitaire à un taux de 24 % (taux auquel s’ajouteront bien sûr les prélèvements sociaux de 15,5 %). L’option est exercée lors du dépôt de la déclaration des revenus perçus au titre de la même année. Le contribuable a intérêt à formuler cette option, si ce taux de 24% est inférieur au taux de la tranche marginale à laquelle ces intérêts seraient soumis au barème progressif (à partir de 30 %).Ces revenus sont dans tous les cas soumis aux prélèvements sociaux de 15,5 %.
Vu dans les Echos.fr

Plus de franchises
Franchise ACTIV’EXPERTISE ACTIV’EXPERTISE

Diagnostic immobilier

Apport : 10 000€

Franchise OTOP OTOP

Divers pour l'automobile

Apport : 20 000€

Franchise MR. BRICOLAGE MR. BRICOLAGE

Bricolage et jardinage

Apport : 150 000€

Franchise LES VILLAS LES VILLAS

Agence immobilière

Apport : 20 000€

Franchise Esthetic Center Expert Minceur Esthetic Center Expert Minceur

Institut de beauté, esthétique

Apport : 15 000€

Franchise BODY MINUTE BODY MINUTE

Institut de beauté, esthétique

Apport : 30 000€

Franchise EAT SALAD EAT SALAD

Restauration rapide, fast food

Apport : 150 000€

Franchise BOX EN LOC BOX EN LOC

Autres services aux particuliers

Apport : 50 000€

Plus de franchises

Actualités

La loi LOM (loi orientation et mobilités) du 24 décembre 2019 impose dans le décret n° 2020-1439 du 23 novembre 2020, l’obligation d’identifier les cycles. Désormais, lorsque vous achèterez un vélo, il sera identifié par un numéro gravé sur le cadre, et également déclaré dans le FNUCI, le fichier unique des cycles identifiés. Dans ce […]

Pour la représenter de la plus belle des manières, l’enseigne de restauration Santosha se rapproche du surfeur Willima Aliotti qui devient le nouvel ambassadeur de la marque. Un représentant de haut rang William Aliotti, surfeur natif de Saint-Martin, portera désormais les couleurs de la franchise Santosha en endossant le rôle d’ambassadeur de l’enseigne. Avec près […]

Plus d'actualités

Fermer le menu
×
Notre recommandation pour vous :
Logo franchise Grosfillex
Grosfillex

Devenez le leader dans le domaine de la menuiserie

Apport : 40 000€

CA moyen : 1 000 000€

Candidater maintenant

×
Recevez chaque semaine la newsletter
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques,
conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.