Une assurance chômage en cas de coup dur

Pour vous qui êtes ou souhaitez devenir votre propre patron, franchisé ou indépendant, il n'y a pas de couverture légale et automatique en cas de perte d'emploi. Il existe pourtant des régimes volontaires d'assurance chômage pour garantir un revenu en cas de difficultés. 

Par définition un responsable d'entreprise est conscient de la prise de risque et se sent peu enclin à assurer sa perte d'emploi, il croit à son projet et veut rester optimiste même dans les difficultés. Pourtant dans un conjoncture instable avec des variations d'activité très rapides, il est parfois raisonnable de faire comme une forte minorité des entrepreneurs : anticiper et se couvrir.
En effet les entrepreneurs en nom propre, les gérants majoritaires, etc... ne sont pas pris en charge par Pôle Emploi, les commerçants et entrepreneurs sont de fait souvent exclus du système du chômage.  Les Assurances volontaires prévoient quatre régimes possibles : l'APPI (Association pour la Protection des Patrons Indépendants), la GSC (Garantie Sociale des Chefs et dirigeants d'entreprise), la Cameic (Caisse d'Assurance Mutuelle des Entreprises Industrielles) et April (Assurance Prévoyance pour professionnels ou particuliers , qui avait d'ailleurs essayé de créé un réseau de franchise mais a renoncé).
Selon les compagnies vous pouvez bénéficier d'assurances entrepreneur ou repreneur, voire même créateur d'entreprise. Rappelons ici qu'il peut être intéressant de profiter du dispositif Madelin destiné aux dirigeants non salariés, il permet de déduire ses cotisations d'assurance chômage de ses revenus jusqu'à 1,875 % du bénéfice imposable.
Les conditions sont variables suivant les assurances, en général il faut produire ses résultats si l'on est déjà en activité, pour un créateur on demandera plutôt un curriculum vitae… L'important est d'avoir une situation financière nette.

Articles similaires

Devenir franchisé dans le bien être : Quelles franchises choisir ?

par MA - 6 jours

Le marché du bien être s'est très bien développé ces dernières années et progresse en moyenne de 7 % chaque année. En réponse à une demande en progression continue, les instituts prolifèrent, particulièrement ceux qui se développent en franchise. ...

Devenir fleuriste en franchise : Marché et opportunités

par MA - 8 jours

Si les indépendants ont quelques difficultés, les réseaux de franchises, eux, s'en sortent haut la main sur ce marché florissant.

Profitez des petites annonces d'AC Franchise !

par ACF - 8 jours

Vous avez un local à louer ou à vendre ? Vous offrez ou cherchez un emploi dans la franchise ? Vous vendez de l'informatique ou du matériel aux réseaux ? Vous cédez une entreprise en franchise ou non ? etc..... Utilisez les petites annonces d'AC ...

Informations clés

  • Crée le: 27/07/15 08:24

Les franchises qui recrutent