Téléphone portable média idéal ?

L'enjeu du commerce moderne est de toucher chaque client individuellement. Les français possèdent 50 millions de téléphones mobiles, pourquoi ne pas les utiliser pour séduire le client ?

Les SMS comptent parmi les premières applications peu complexes à mettre en œuvre. La Fnac, Darty, Leroy Merlin s'en servent pour leur service après-vente. De même les entreprises de vente à distance les utilisent pour le suivi des commandes. La méthode semble être gagnante. D'un coût inférieur au courrier postal, elle permet une réponse rapide du client. Les réseaux de franchise aussi envisage d'y faire appel.

Plus étonnant le client peut faire son cinéma en marchant. Il charge une bande annonce grâce à un portable interactif avec les affiches. Il suffit de scanner le code barre du produit pour accéder à un site Internet sur son mobile. Il est également possible d'utiliser une Mobizone qui envoie du contenu à 20 m à la ronde d'une borne. Le consommateur dans ce cas doit accepter de recevoir le message commercial. Ce street marketing peut permettre aux commerçants d'élargir leur zone d'influence.

On peut aussi simplifier le passage en caisse en payant sans contact grâce à son téléphone. Parfois ce ne sont pas les technologies qui posent problème cela peut être le consommateur lui-même, ainsi le chariot avec ordinateur qui propose la liste de courses et le plan du magasin ne sont pas acceptés.

Le téléphone mobile a ceci de particulier qu'il est le compagnon au quotidien et représente l'instrument parfait pour de nouvelles solutions technologiques. Il s'agit d'une véritable révolution encore bloquée par des opérateurs propriétaires gardant leur privilège. De plus il faut aussi briser certaines résistances. Les enseignes ont besoin de standards pour investir sur des techniques modernes de marketing. Pourtant le téléphone mobile peut bien leur simplifier la vie.

Dominique Deslandes

Articles similaires

Devenir mandataire automobile en franchise, est-ce possible ?

par MA - 14 jours

Le marché a vu apparaître un nouvel acteur: le mandataire, jouant le rôle d'intermédiaire entre vendeurs et acheteurs non pas d'immobilier mais d'automobile!

Atrium.Brussels drague les commerçants Berlinois

par Julien Cadoret - 19 jours

Atrium.Brussels, Brussels Invest & Export, le MAD et une série d’autres institutions bruxelloises préparent ensemble les Brussels Days, qui se dérouleront du 8 au 11 octobre à Berlin.

L'aide à domicile en franchise, quelles opportunités ?

par MA - 24 jours

L'aide à domicile est un secteur dynamique qui compte près de 35 000 acteurs et pèse plus de 20 milliards d'euros. Le marché emploie plus d'1.1 millions de personnes pour répondre aux besoins de 2.7 millions de clients (chiffres 2015). Les entrepr...

Informations clés

  • Crée le: 26/04/07 02:00

Les franchises qui recrutent