Restauration : Quel est l’impact du second confinement sur le secteur ?

Actualités & Interviews / Actualités de la franchise / Restauration : Quel est l’impact du second confinement sur le secteur ?
  • Créé le : 15/01/2021
  • Modifé le : 14/01/2021

Food Service Vision s’est intéressé, dans la 5ème édition de sa revue stratégique, aux 4 derniers mois de l’année 2020, période intégrant la 2ème période de confinement qui a commencé le 30 octobre. Le secteur de la restauration passe pour la seconde fois par une période difficile et a cependant vu ses acteurs apprendre à mieux s’adapter à la situation exceptionnelle en améliorant leurs services de livraison et de vente à emporter.

Restauration : Quel est l’impact du second confinement sur le secteur ?

Un secteur fortement impacté par la crise

Le marché de la restauration hors domicile (CHD) a perdu 80 % de son chiffre d’affaires à la fin du mois d’avril 2020, puis a réussi à se rattraper en affichant une perte de 17 % seulement à la fin du mois de septembre, mais est malheureusement remonté à une perte de 54 % à la fin du mois de novembre. Durant les mois d’octobre et de novembre, la perte de CA a atteint 5.9 milliards d’euros, soit 22 % des pertes consolidées du secteur depuis janvier 2020, des pertes qui ont pesé au total 27.3 milliards d’euros.

Les commerces hors GMS et la restauration collective ont connu des pertes modestes de chiffre d’affaires en novembre (respectivement – 14 points et – 21 points), alors que la restauration commerciale a été la plus impactée avec une perte de 49 points entre septembre et novembre.

D’autre part, la restauration rapide a affiché une perte de 52 points de chiffre d’affaires entre septembre et novembre et la restauration assise, un recul de 70 points.

Durant les 2 confinements, la vente à emporter et la livraison ont permis au secteur de résister tant bien que mal. Depuis le début du deuxième confinement, la vente à emporter a représenté 66 % des repas, contre 34 % pour la livraison. En novembre, 1 français sur 3 a eu recours à la vente à emporter et 1 sur 4 à la livraison.

Lire aussi : Les franchisés résistent-ils mieux à la crise que les commerçants isolés ?

Les français impatients de se rendre au restaurant

Toujours selon Food Service Vision, les consommateurs affichent une forte volonté d’aider les restaurateurs. Pour 1 français sur 2, c’est d’ailleurs le motif qui les pousse à recourir aux services de vente à emporter ou de livraison de repas, avant l’envie de se faire plaisir (41 %).

62 % des personnes interrogées se déclarent même prêtes à payer plus cher ses repas à des petits restaurants pour les soutenir, plutôt que d’aller dans les grandes chaînes de restauration.

Enfin, plus de 7 français sur 10 ont envie de retourner au restaurant avec pour motivation première, la volonté de se faire plaisir (78 %), de partager un moment avec ses proches (61 %), de manger des plats différents (56 %), de soutenir les restaurateurs (50 %).

A quoi s’attendre en 2021 ?

Selon les analyses des experts de Food Service Vision, à la réouverture des restaurants et des bars, la consommation sera surtout boostée par des « occasions loisirs ». La livraison à domicile et le repas sur place devraient se renforcer dans les restaurants, contre une rétraction de la vente à emporter. Notons par ailleurs que l’attractivité de l’offre et le protocole sanitaire renforcé seront essentiels pour sécuriser le trafic.

En se basant sur 4 facteurs précis et objectifs liés à la crise sanitaire (l’évolution de l’épidémie, le déploiement et l’efficacité des vaccins, le rythme d’assouplissement des mesures réglementaires et le climat social), les experts ont élaboré deux scénarios:

  • Le plus favorable: en cas de succès rapide de la vaccination et de ses effets, le marché de la CHD devrait connaître une reprise avec un gain substantiel de + 21 points vs 2020, mais sans rattraper son niveau de 2019.
  • Le moins favorable: si les progrès du vaccin sont lents et son impact sur la pandémie retardé, le marché au global resterait sur le même niveau qu’en 2020, soit – 35 % en valeur vs 2019.
Plus de franchises
Franchise GREEN CARE GREEN CARE

Divers commerces alimentaires

Apport : 10 000€

Franchise NETTO NETTO

Supermarché et Supérette

Apport : 60 000€

Franchise AVENIR RÉNOVATIONS AVENIR RÉNOVATIONS

Entretien et rénovation

Apport : 5 000€

Franchise JFG CLINIC JFG CLINIC

Institut de beauté, esthétique

Apport : 30 000€

Franchise Esthetic Center Expert Minceur Esthetic Center Expert Minceur

Institut de beauté, esthétique

Apport : 15 000€

Franchise LASER & BEERS LASER & BEERS

Café et bar spécialisé

Apport : 80 000€

Franchise PROMOVACANCES PROMOVACANCES

Transport, voyage, tourisme

Apport : 40 000€

Franchise UCAR UCAR

Location de voiture

Apport : 70 000€

Plus de franchises

Actualités

Enseigne de soutien scolaire et cours particuliers à domicile depuis 1999, Anacours intensifie son maillage national en installant une toute nouvelle agence à Angers, dans le département du Maine-et-Loire. Une nouvelle implantation Le réseau Anacours composée aujourd’hui de près de 28 agences réparties en France a pour vocation de proposer aux enfants mais aussi aux […]

Franchise Business Club

Le e-commerce connaissait déjà un succès grandissant avant la crise sanitaire engendrée par le covid-19, suite à quoi, il est devenu une véritable nécessité pour permettre à de nombreux acteurs économiques de poursuivre leur activité. Aujourd’hui, il serait presque impensable de séparer réseau physique et e-commerce. Pour interagir sur ce sujet, Franchise Business Club organise […]

Plus d'actualités

Fermer le menu
×
Notre recommandation pour vous :
Mondial Tissus

1er réseau de vente de tissus et mercerie en France

Apport : 70 000€

CA moyen : 1 100 000€

Candidater maintenant

×
Recevez chaque semaine la newsletter
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques,
conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.