Rentrée difficile pour les distributeurs de vêtements enfant

Actualités & Interviews / Actualités de la franchise / Rentrée difficile pour les distributeurs de vêtements enfant
  • Créé le : 21/09/2014
  • Modifé le : 12/02/2020

Alors que la période de la rentrée scolaire représente un enjeu important en termes de volume d’affaires pour les distributeurs généralistes faisant du vêtement enfant, la cuvée 2014 n’a pas été à la hauteur des espoirs placés en elle. Crise de la consommation, soldes tout au long de l’année, étalement des achats, les raisons à cette baisse ne manquent pas et obligent les enseignes généralistes d’habillement à trouver de nouvelles stratégies pour attirer les clients.

La rentrée : moment phare pour les franchises de mode

La rentrée scolaire représente un moment important pour les enfants, leur famille et les enseignes de vente de vêtements d’enfant, qui réalisent souvent à cette période une part non négligeable de leur chiffre d’affaires annuel, 15 % par exemple pour l’enseigne française de vente de textile et de bazar bon marché Tati. C’est habituellement en cette période que beaucoup d’achats se concrétisaient pour habiller les enfants durant l’année scolaire à venir, notamment aussi pour les bénéficiaires de l’allocation de rentrée scolaire (ARS) qui s’élevait cette année 2014 de 362 à 395 euros par enfant selon leur âge. Cette année la période bénéficiait également de la météo relativement maussade qui incite plus les Français à fréquenter les magasins que les parcs ou les plages.

La crise et les nouveaux comportements d’achats

La crise que connaît actuellement la France constitue une première explication logique à la baisse de la consommation. La crise développe aussi de nouveaux comportements d’achats qui consistent en un étalement des dépenses tout au long de l’année pour éviter une surchauffe de la carte bancaire en certaines périodes. Un comportement bien aidé il est vrai par des soldes fluctuantes chez les différents acteurs du marché qui permettent de réaliser des bonnes affaires hors des périodes traditionnelles de remises importantes.

Les distributeurs de vêtements enfant contre-attaquent

Autre tendance qui semble se dessiner dans les comportements d’achats des Français : l’attrait pour d’autres produits tels que les sacs. De  nombreux acteurs du secteur l’ont bien compris et essaient de s’adapter comme l’enseigne suédoise de prêt-à-porter H&M qui commercialise désormais des sacs à dos. D’autres ont plutôt essayé de mettre en place des opérations spéciales, propres à attirer et séduire la clientèle, comme « mes Basics » chez la franchise Du Pareil Au Même (DPAM) avec une offre à 1 euro pour le troisième article acheté dans la gamme des indispensables, ou encore la mise en avant des célèbres « produits bleus » chez Décathlon. Dans ce rayon, les distributeurs de vêtements généralistes ayant un rayon pour enfants rivalisent d’offres promotionnelles sur les articles considérés comme indispensables pour l’équipement des enfants mais aussi pour certains sur des articles plus liés à la mode, comme la franchise Kiabi qui essaie par ce biais de faire entendre sa voix avec l’arrivée de nouveaux acteurs et notamment le distributeur irlandais de vêtements de mode bas coûts Primark.

De la nécessité de s’adapter

Quant aux spécialistes des vêtements pour enfant, ils n’ont pas dit leur dernier mot. Même si la saisonnalité n’est plus aussi marquée qu’auparavant, la rentrée constitue forcément un moment spécial dans la vie des familles françaises et donc une période pour concrétiser des achats, faire du volume ou attirer de nouveaux clients.  Chaque enseigne est désormais dans l’obligation d’adapter sa stratégie en fonction de ces nouvelles tendances de consommation et de comportements d’achat.

Vu dans Journal du Textile

Si vous êtes séduit par le marché de la mode enfants, voici quelques enseignes solides qui recrutent des franchisés  :
– la franchise Sergent Major
– la franchise Orchestra
la franchise La Compagnie des Petits

Plus de franchises
Franchise HEYTENS HEYTENS

Décoration et linge de maison

Apport : 50 000€

Franchise ABITHEA ABITHEA

Agence immobilière

Apport : 30 000€

Franchise JULIEN D’ORCEL JULIEN D’ORCEL

Bijouterie et montres (ou horlogerie)

Apport : 50 000€

Franchise HUBLISS HUBLISS

Aide à domicile, ménage, jardinage

Apport : 10 000€

Franchise GROUPEMENT LES MOUSQUETAIRES GROUPEMENT LES MOUSQUETAIRES

Supermarché et Supérette

Apport : 65 000€

Franchise BRICORAMA BRICORAMA

Bricolage et jardinage

Apport : 100 000€

Franchise MEMPHIS MEMPHIS

Restaurant à thème

Apport : 150 000€

Franchise PLUS QUE PRO PLUS QUE PRO

Marketing, communication, publicité

Apport : 5 000 €

Plus de franchises

Actualités

Le réseau Laforêt propose aux personnes souhaitant entreprendre dans le secteur de l’immobilier de participer à l’une de ses prochaines réunions d’informations. Organisés sous la forme de webinaires, ces rendez-vous ont pour but d’éclairer les porteurs de projet et leur permettre de mieux connaître le concept Laforêt. 6 nouveaux webinaires programmés Afin de faciliter le […]

Franchise IREF

Les inscriptions au concours « Meilleurs franchisés & Partenaires de France » organisé par l’IREF, la Fédération des réseaux européens de Partenariat et de Franchise, viennent de commencer. Ce concours, existant depuis 34 ans, a déjà récompensé 2 000 lauréats. Remise des dossiers avant le 25 juin prochain Le concours « Meilleurs franchisés & Partenaires de […]

Plus d'actualités

Fermer le menu
×
Notre recommandation pour vous :
Plus que PRO

Rejoignez le 1er (et le seul) réseau expert en avis clients

Apport : 5 000€

CA moyen : 250 000€

Candidater maintenant

×
Recevez chaque semaine la newsletter
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques,
conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.