Quelles prévisions pour le marché de la bijouterie fantaisie ?

Actualités & Interviews / Actualités de la franchise / Quelles prévisions pour le marché de la bijouterie fantaisie ?
  • Créé le : 29/10/2014
  • Modifé le : 29/10/2014
Après des années de croissance continue, le volume de vente de bijoux fantaisie est en baisse depuis deux années de suite. Tel est le constat dressé par les experts du cabinet d’analyse Xerfi à travers une étude qui vient d’être publiée : « Le marché de la bijouterie fantaisie – Prévisions et perspectives à l’horizon 2017, paysage concurrentiel et mutations de l’offre ». Pourtant l’avenir ne s’annonce pas si sombre à condition que les différents acteurs du marché sachent trouver des relais de croissance, comme le cross canal ou la personnalisation.

Un repli de l’ordre de 2,7 %

Comme de nombreux secteurs de marché, la bijouterie fantaisie connait depuis deux années déjà un repli, de l’ordre de 2,7 %, comme le souligne l’étude menée par le cabinet Xerfi « Le marché de la bijouterie fantaisie – Prévisions et perspectives à l’horizon 2017, paysage concurrentiel et mutations de l’offre ». Pourtant, même si le relèvement de 19,6 % à 20 % va accroitre les difficultés du secteur, des motifs d’espoir sont à entrevoir à partir de 2015 avec une hausse prévue de 0,5 % par les experts de Xerfi.

L’élargissement de la cible pour exister dans ce marché concurrentiel

Face à un tel contexte de repli du marché, les acteurs tentent de mettre en place de nouveaux relais de croissance. Plusieurs pistes sont actuellement explorées  comme par exemple l’élargissement de la cible de clientèle, notamment vis-à-vis du public enfant avec des collections comme Mes petits grisgris concocté par Gas Bijoux, mais aussi à l’international pour les enseignes qui disposent déjà d’un réseau comme Agatha. Autant de relais de croissance pour lutter dans un marché particulièrement concurrentiel. En effet de nombreux acteurs non spécialisés sont apparus dans ce marché, comme les enseignes de prêt-à-porter mais aussi les magasins de luxe ou les salons de coiffure.

Evolution des produits et des supports de vente

En termes de produits, l’évolution se traduit par la personnalisation via des bijoux modulables et par l’élargissement de la gamme proposée vers des univers comme la maroquinerie par exemple dont se sont déjà emparés plus de 50 % des enseignes du secteur. Autre relais de croissance important : le cross canal, qui est bien adapté à la vente de produits comme les bijoux fantaisie et qui représente un potentiel de marché important.

La bijouterie fantaisie fait partie du créneau plus général de la mode et de l’équipement de la personne. Si le secteur vous intéresse, retrouvez les fiches des franchises de bijouterie et montres qui recrutent.

Plus de franchises
Franchise YVES THURIES – Chocolatier récoltant YVES THURIES – Chocolatier récoltant

Glace, Chocolat, confiserie

Apport : 30 000€

Franchise TOM&CO (Tom and Co/Tomandco) TOM&CO (Tom and Co/Tomandco)

Alimentation animale

Apport : 100 000€

Franchise BRICOMARCHE BRICOMARCHE

Bricolage et jardinage

Apport : 100 000€

Franchise PHILAE SERVICES FUNERAIRE PHILAE SERVICES FUNERAIRE

Funéraire, pompe funèbre

Apport : 30 000€

Franchise Mondial Tissus Mondial Tissus

Décoration et linge de maison

Apport : 70 000€

Franchise BUREAU VALLEE BUREAU VALLEE

Fournitures de bureau

Apport : 70 000€

Franchise Plus que PRO Plus que PRO

Marketing, communication, publicité

Franchise RELOOKING Beauté Minceur RELOOKING Beauté Minceur

Institut de beauté, esthétique

Apport : 15 000€

Plus de franchises

Actualités

La franchise La Foir’Fouille, enseigne spécialisée dans l’équipement discount de la maison, s’est enrichie le mois dernier de trois nouvelles ouvertures. En effet, le réseau a inauguré trois points de vente à Flacq, à Saint Louis, et à Salaise-sur-Sanne. Ces derniers portent les couleurs du nouveau concept qui allie modernité et plaisir d’achat. Ils invitent […]

Après un net rebond entre 2016 et 2018 (+6,3% par an), le chiffre d’affaires des entreprises françaises de construction bois va se replier en moyenne de 1,5% par an d’ici 2021 pour atteindre 1,8 milliard d’euros, selon les prévisions des experts de Xerfi. La faute à la suppression du PTZ dans les zones non tendues, […]

Plus d'actualités

Fermer le menu
×
Recevez chaque semaine la newsletter AC Franchise
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques, conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.