Que deviennent les cybercafés ?

Actualités & Interviews / Actualités de la franchise / Que deviennent les cybercafés ?
  • Créé le : 05/08/2008
  • Modifé le : 05/08/2008

L’impression est qu’aujourd’hui, les cybers tendent à disparaître.

Il y a quelques années, ces boutiques mettant à la disposition de leurs clients des ordinateurs connectés à Internet se multipliaient dans les centres-villes, les rues commerçantes ou à proximité des gares.

La généralisation de l’ordinateur à domicile ainsi que la démocratisation de la connexion WiFi (sans-fil) et des terminaux mobiles sont bien sûr à l’origine de ce déclin. En ville, les cybercafés ne s’adressent plus aux étudiants ou aux jeunes actifs, comme à leurs débuts.

Les créateurs d’établissements sont désormais plus attentifs à la demande. « L’effet de mode est passé », les cybers s’installent désormais au plus près de leurs clients potentiels : dans les petites villes, où l’accès à Internet est moins développé, mais également dans les zones touristiques où les étrangers continuent à être demandeurs, ainsi qu’ à proximité des établissements scolaires, assurent les spécialistes. Les lycéens viennent parfois en groupe pour pratiquer des jeux vidéo. Même ceux qui disposent d’un ordinateur à la maison préfèrent l’ambiance d’une boutique.

Les cybercafés sont amenés à diversifier leurs activités. Outre les jeux, ils vendent désormais des travaux de bureautique ou des photocopies. « Nous disposons d’une clientèle de touristes américains et proposons aussi des formations informatiques aux entreprises comme aux particuliers »  raconte un patron  du centre de Nice. Certains établissements, telle cette boutique installée près de la gare de La Part-Dieu à Lyon, jouent même le rôle d’écrivains publics : les gérants rédigent, contre une menue rétribution, des lettres pour le compte de leurs clients.

Il est toujours nécessaire d’être prêt à rebondir lorsqu’on se lance dans une activité répondant à une demande immédiate ou à un effet de mode.

D’après un article du Monde

Plus de franchises

ROADY

Centre auto et Station service

Apport : 75 000€

LES COMPTOIRS DE LA BIO

Produits bio et naturels

Apport : 100 000€

ISOFRANCE FENÊTRES & ÉNERGIES

Fenêtre, menuiserie, store

Apport : 25 000€

BASTIDE LE CONFORT MEDICAL

Santé, médical, dentaire

Apport : 70 000€

DIETPLUS

Institut de beauté, esthétique

Apport : 5 000€

VULCO

Centre auto et Station service

Apport : 70 000€

SILIGOM

Centre auto et Station service

Apport : 30 000€

YVES THURIES – Chocolatier récoltant

Glace, Chocolat, confiserie

Apport : 50 000€

Plus de franchises

Actualités

Après avoir travaillé comme conseiller et négociateur immobilier, Valon Muhadri a été convaincu par l’accompagnement proposé par le réseau Laforêt et a choisi de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale. Aujourd’hui, il dirige 3 agences Laforêt. Le parcours de Valon Muhadri, multi-franchisé Laforêt Valon Muhadri a été orienté vers les métiers de l’immobilier par un ami […]

Interview de Nicolas, dirigeant des agences Century 21 Maitrejean Immobilier

Nicolas Maitrejean a passé une décennie à Paris en tant qu’agent immobilier avec le groupe Foncia. Désireux de devenir indépendant, il décide de retourner dans sa région natale, la Beauce. En 2007, il rejoint le réseau Century 21. Dans cette interview réalisée en octobre 2022, il revient sur son parcours et explique les raisons de […]

Plus d'actualités

Fermer le menu
×
Notre recommandation
VULCO

Spécialiste des pneumatiques et de l'entretien des véhicules de tourisme, industriel, génie civil et agricole.

+ de 25 ans d’expérience dans la liaison au sol

En savoir plus maintenant
En quelques chiffres
  • Apport : 70 000€
  • CA moyen : 650 000€
  • Droit d'entrée : 3 500€
  • Nombre d'unités total en national : 250
En savoir plus maintenant
×
Recevez chaque semaine la newsletter
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques,
conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.