Numerus clausus et emploi ! Faut pas pousser ! Humeur.

Actualités & Interviews / Actualités de la franchise / Numerus clausus et emploi ! Faut pas pousser ! Humeur.
  • Créé le : 29/11/2004
  • Modifé le : 29/11/2004

Vu dans la lettre de l’APCE : « Taxis, notaires, coiffeurs et cafetiers accusés de brider la création d’emplois. » C’est un comble !

« Pierre Cahuc et Francis Kramarz, économistes indépendants ont remis un rapport intitulé « De la précarité à la mobilité : vers une Sécurité sociale professionnelle » à Nicolas Sarkozy, ministre de l’Economie et des Finances.

Ils démontrent, entre autres, que la libéralisation des activités réglementées permettrait de créer de nombreux emplois.

Trois barrières seraient, selon eux, à lever : le numerus clausus, les réglementations restreignant l’entrée dans certaines professions et les diplômes demandés parfois très difficiles à obtenir ou pas toujours nécessaires. (article signé Rémi Godeau)
Source : Figaro Economie du 22/11/2004
« 

Humeur !

Bon, on veut bien admettre que l’absence de réglementation puisse favoriser l’arrivée d’investisseurs et créer des emplois mais de là à penser que c’est souhaitable si la sécurité est en jeu (sécurité de vos biens pour les notaires, sécurité routière et moeurs pour les débits de boissons alcolisées, sécurité de vos oreilles pour les coiffeurs…) et de là à accuser les taxis, notaires, coiffeurs et cafetiers d’une réglementation qu’ils n’ont pas forcément souhaitées, c’est un peu fort !

Exemple : La réglementation sur les cafés concernent les licences permettant la vente d’alcool. Certes, en 1914, une ville de garnison comme Hesdin (62) avait 3000 habitants 3000 soldats et 110 débits de boisson officiels soit un « bistrot » pour 55 personnes ! Certes, on peut comprendre que l’état ait souhaité réguler et éviter que des bistrots à soldats ne s’ouvrent à côté des écoles. Certes, il faut acheter une licence d’un café qui ferme pour en ouvrir un autre dans une ville nouvelle où ce café rendra un vrai service et favorisera la création des liens sociaux. Certes, certes, mais de là à accuser l’administré des conséquences d’une réglementation qu’il n’a pas demandée, c’est un peu fort et le raisonnement vaut pour bien d’autres cas.

Un autre exemple : L’état a créé la loi Royer puis la loi Raffarin pour protéger le petit commerce et l’emploi mais il a aidé les grandes surfaces à s’installer pour faire baisser les prix et les municipalités les ont aidées aussi pour toucher les taxes professionnelles. Aujourd’hui, on sait que le renforcement de la loi Royer par la loi Raffarin a tellement protégé les grandes surfaces existantes qu’elle a stoppé l’effet positif sur les prix et qu’elle a fait bondir la fortune des familles possédant les zones commerciales périphériques en leur donnant une valeur de pas de porte que seuls les magasins de centre ville avaient jusqu’alors. De plus, la modernisation du commerce est bloquée par le frein à l’implantation des nouvelles formules.

Conclusion : Nous n’avons pas lu le rapport en entier et ne savons exactement ce que les auteurs proposent mais il nous paraît évident que la transposition médiatique ou politique de ce rapport a plutôt mal démarré par des raccourcis tendancieux !

Jean Samper

 

Plus de franchises
Franchise JOTUL JOTUL

Cuisine, bain, placard, cheminées

Apport : 60 000€

Franchise EWIGO EWIGO

Achat et vente automobile

Apport : 25 000€

Franchise PERENE PERENE

Cuisine, bain, placard, cheminées

Apport : 60 000€

Franchise BRICORAMA BRICORAMA

Bricolage et jardinage

Apport : 100 000€

Franchise MONDIAL TISSUS MONDIAL TISSUS

Décoration et linge de maison

Apport : 70 000€

Franchise INTERMARCHE INTERMARCHE

Supermarché et Supérette

Apport : 100 000€

Franchise CORIOLIS TÉLÉCOM CORIOLIS TÉLÉCOM

Téléphone, Internet, informatique

Franchise EAT SALAD EAT SALAD

Restauration rapide, fast food

Apport : 150 000€

Plus de franchises

Actualités

Le chantier d’agrandissement de Bricomarché, mûri en 2018, va enfin se concrétiser. Le démarrage des travaux est prévu en ce début d’année 2021. L’ex-bâtiment vacant de 1 200 m², ex-magasin d’habillement, va être détruit avant d’accueillir Bricomarché. Le transfert du Kiabi vers la zone de la Fougetterie, à proximité de l’hypermarché, fin 2017, avait été […]

L'Indicateur de la Franchise

L'Indicateur de la Franchise

Plus que PRO - French Tech Next40/120

La crise sanitaire a bouleversé en profondeur le fonctionnement et l’organisation des entreprises en France. La digitalisation n’a jamais autant été au cœur des stratégies d’entreprise. Dans ce contexte, l’État a fixé des objectifs ambitieux pour la French Tech : atteindre 25 licornes d’ici à 2025. Plus que PRO a déposé sa candidature pour participer […]

Plus d'actualités

Fermer le menu
×
Notre recommandation pour vous :
Plus que PRO

Rejoignez le 1er (et le seul) réseau expert en avis clients

Apport : 0€

CA moyen : 120 000€

Candidater maintenant

×
Recevez chaque semaine la newsletter
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques,
conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.