Le vin se distribue en franchise

Des conseils de caviste, une certaine convivialité et des vins sélectionnés font qu'ici le distributeur est résolument tourné vers le consommateur. Ainsi se sont créés de nouveaux concepts à considérer de près.

Quatre chaînes dominent dans ce secteur. Tout d'abord Les Domaines qui montent (LDQM), un caviste qui permet de se restaurer à l'heure du déjeuner au cœur de Paris et connaît un véritable succès. Tout a été fait pour faire entrer le consommateur qui peut manger, boire, acheter du vin, de l'épicerie et même les légumes bios de la semaine. Créée en 1989, la chaîne propose 700 références sur 100 m2. Quand le chiffre d'affaires annuel d'un caviste indépendant atteint en moyenne les 300 000 €, celui de LDQM approche 500 000 €...

Ensuite on trouve le concept le plus anglo-saxon, Nysa, créé en octobre 2006. Sur 40 m2 cette fois, ce sont 70 vins qui sont proposés, dont la moitié bios et aussi des champagnes et spiritueux. Un premier magasin a été ouvert dans le 4e, le deuxième sera inauguré en septembre.

Côté Terroir et V & B (Vin et Bière) tentent elles aussi de nouveaux modèles. Le premier est dédié au Languedoc-Roussillon, il vient d'être créé en mai 2007 et propose 300 vins. Evidemment la première unité est située à Montpellier, sur 50 m2 environ. L'enseigne rompt avec les codes couleurs plutôt sombres chez les cavistes, avec du bois blanc, des couleurs vives et une porte d'entrée de 2m. Le concept devrait arriver en région parisienne dès septembre 2007. V&B allie les deux boissons qui attirent le plus de consommateurs. C'est un concept de périphérie qui fonctionne grâce à un espace de dégustation. Son bar est en effet déjà réputé pour ses bières de spécialités et son choix de vins. La chaîne a été créée en 2002 et propose 600 vins, 350 bières et 100 whiskies sur 300 m2. Le magasin pilot a été ouvert en Mayenne, à Château-Gontier, 9 autres magasins sont déjà ouvert. Le développement devrait se poursuivre au rythme de 4 unités par an, plutôt en périphérie , d'abord pour les facilités de parking : quand le client veut acheter des cartons de six bouteilles ou des bag in box, c'est plus facile... 

D'autres enseignes défendent leur position sur ce créneau : Nicolas du groupe Castel qui dispose déjà de 450 magasins, Repaire de Bacchus du groupe Belvédère avec 38 boutiques essentiellement en région parisienne, Lavinia qui possède 3 magasins à Madrid, Barcelone et Paris et La Carte des Vins, groupe espagnol qui commence son expansion en France et compte déjà 5 magasins. 

La grande distribution assure 40 % de la vente de vins en France, alors que les cavistes, indépendants ou non, ne totalisent que 3,5 % des ventes de vins. Il leur est donc nécessaire de bien penser leur concept afin d'attirer plus de clients. L'originalité peut payer face à des distributeurs massifs comme Leclerc, Carrefour ou Auchan.

Simplifier le choix dans une ambiance conviviale, c'est l'option de ces nouvelles chaînes très attentives au consommateur : ainsi chez V&B les vins sont rangés par goût, léger ou fruité, et par accord de mets, plus que par région... L'image du vin s'en trouve dépoussiérée et plus claire pour le client.

Dominique Deslandes

Articles similaires

Reconversion professionnelle après 40 ans : Témoignages !

par MA - 22 heures

Voici trois témoignages de personnes qui ont réussi leurs reconversions professionnelles après la quarantaine.

Ouvrir une salle de sport en franchise, quelles opportunités ?

par MA - 4 jours

Le marché du sport connaît ses plus beaux jours grâces aux Français qui ont de plus en plus d'engouement pour les activités sportives. Le sport a du succès!

Location gérance et franchise : Principe et opportunités ?

par MA - 4 jours

Il existe plusieurs formules pour accéder à l'indépendance et devenir son propre patron, le meilleur moyen est souvent la franchise. Cependant, ce n'est pas toujours évident de se lancer dans l’entreprenariat quand on ne dispose pas des fonds néce...

Informations clés

  • Crée le: 27/07/07 02:00

Les franchises qui recrutent