Le marché textile est très sensible au prix

En novembre 2003, nous écrivions "en 2003, ce sont les enseignes du discount qui ont attiré le plus les nouveaux clients et l'on sait qu'ils s'y fidélisent rapidement. En plus le panier moyen a augmenté environ de 50 % pour certains d'entre eux...

La Halle ! sort première, mais Décathlon, Monoprix, Géant et Célio ont également gagné du chiffre en 2003.

Ainsi la clientèle de La Halle ! voit arriver des clients qui sont de gros acheteurs de textile et dépensent plus de 1000 € par an. C&A revient également en première ligne tandis que H & M confirme sa position. Décathlon bénéficie sans doute de la diversification de son offre. Evidemment le secteur a beaucoup investi en modernisant son parc et en communiquant, mais cette progression se fait au détriment des hypermarchés qui régressent du côté des familles ayant un jeune enfant et surtout des boutiques telles que Zara, Camaïeu ou Etam qui stagnent en 2003."

Depuis, la fin des quotas chinois a renforcé cette tendance mais nous sommes convaincus que ces économies budgétaires que le consommateur réalise sur le textile, si elles sont partiellement absorbées par des postes comme l'immobilier, le téléphone, les voyages.... permetrront néanmoins le renforcement d'un nouveau type de comportement.

On connaissait déjà ces consommateurs qui achètent un "haut" siglé d'une grande marque et le portent sur un jean discounté. Il est certain que ces comportements vont aller croissant mais aussi que les enseignes qui permettront au consommateur une véritable personnalisation de leur look auront une place prépondérante dans leurs achats. Les prix baissent, certes, mais il faut travailler aussi l'offre pour la rendre plus profonde, plus innovante. Les nouveaux niveaux de prix permettent tout : jeter un vêtement tellement typé qu'il ne peut se porter plus longtemps ou acheter des vêtements d'une qualité autrefois impayable.

Jean Dezitter

Articles similaires

Devenir mandataire automobile en franchise, est-ce possible ?

par MA - 18 jours

Le marché a vu apparaître un nouvel acteur: le mandataire, jouant le rôle d'intermédiaire entre vendeurs et acheteurs non pas d'immobilier mais d'automobile!

Atrium.Brussels drague les commerçants Berlinois

par Julien Cadoret - 23 jours

Atrium.Brussels, Brussels Invest & Export, le MAD et une série d’autres institutions bruxelloises préparent ensemble les Brussels Days, qui se dérouleront du 8 au 11 octobre à Berlin.

L'aide à domicile en franchise, quelles opportunités ?

par MA - 28 jours

L'aide à domicile est un secteur dynamique qui compte près de 35 000 acteurs et pèse plus de 20 milliards d'euros. Le marché emploie plus d'1.1 millions de personnes pour répondre aux besoins de 2.7 millions de clients (chiffres 2015). Les entrepr...

Informations clés

  • Crée le: 12/10/05 02:00

Les franchises qui recrutent