Le manager de centre-ville, un interlocuteur privilégié pour les franchises

Dans un contexte de recherche de proximité, un nouvel acteur joue un rôle essentiel dans l’animation de l’offre commerciale des villes. Son nom : le manager de centre-ville. Il est sans nul doute un interlocuteur privilégié pour les franchisés souhaitant s’implanter au cœur des villes. Voici d'ailleurs l'annuaire des managers de centre-ville.

Un nouvel engouement pour le commerce de proximité

Ces dernières années ont été marquées par un retour des habitudes de consommation en proximité, soutenue d’ailleurs par le plan d'action pour le commerce et les commerçants présenté en juin 2013 par Sylvia Pinel, ministre de l'artisanat, du commerce et du tourisme. De plus en plus, les élus locaux sont soucieux de dynamiser et de diversifier l'offre commerciale en centre-ville et de répondre le mieux possible aux attentes des habitants.

C’est dans ce contexte que de nombreuses communes ont créé un nouveau poste, le "manager du commerce" ou "manager de centre-ville". Ce nouvel acteur joue un rôle essentiel d'interface entre la municipalité et les différents acteurs économiques (commerçants, entrepreneurs, promoteurs immobiliers, fédérations professionnelles, CCI ...).  Il devient par ailleurs un interlocuteur privilégié des futurs franchisés cherchant à s’installer. Il sera notamment en mesure, normalement, de leur apporter des informations précises sur l'état du marché local et de leur faire connaître les opportunités en matière d'immobilier commercial ou de reprise de magasins.

Des exemples à Montrouge et Toulouse

A Montrouge par exemple (commune 49 000 habitants), la ville, dès 2013, a engagé un plan d'action pour redynamiser son centre-ville. Il s’agit pour elle de renforcer l'offre commerciale locale pour faire face à la concurrence de Paris, à quelques kilomètres et des centres commerciaux de périphérie et de la capitale toute proche. Face à cette problématique, le manager de centre-ville a dû démarcher les responsables de développements de nombreuses enseignes dans des secteurs jugés prioritaires par la ville (équipement de la personne et de la maison, prêt-à-porter (pour enfants notamment), biens culturels, loisirs..). Cette démarche a été bénéfique puisqu'elle a notamment permis l’ouverture de franchises reconnues comme Cache Cache (avec une boutique de 220 m2) ou Bonobo (170 m2) – toutes deux enseignes du groupe Beaumanoir -, à proximité de la nouvelle station de métro.

Autre exemple, à Toulouse, le manager de centre-ville toulousain, en contact avec les développeurs des enseignes peut les conseiller dans le déploiement de leur réseau par rapport aux projets d'aménagement urbain. Il a aussi  une démarche prospective en  cherchant de nouvelles enseignes susceptibles d'enrichir l'offre commerciale de la métropole toulousaine.
Vu dans l’Express L’Entreprise

Articles similaires

Atrium.Brussels drague les commerçants Berlinois

par Julien Cadoret - 23 jours

Atrium.Brussels, Brussels Invest & Export, le MAD et une série d’autres institutions bruxelloises préparent ensemble les Brussels Days, qui se dérouleront du 8 au 11 octobre à Berlin.

Visiocommerce 2017 : les franchises à la découverte des opportunités d’implantation dans les agglomérations lyonnaise et stéphanoise

par HK - 4 mois

Organisé par la CCI de Lyon, Visiocommerce se fixe pour objectifs de promouvoir et montrer des sites commerciaux stratégiques des agglomérations lyonnaise et stéphanoise. La nouvelle édition de l’événement, qui se tiendra les 31 mai et 1er juin...

La FNAIM s’engage pour la revitalisation des centres-villes

par ST - 6 mois

Réunis à Saint-Malo, quelque 90 adhérents de la FNAIM ont partagé leur expérience sur la location et la vente de biens commerciaux. Plus qu’une occasion de se rencontrer, l’évènement a permis d’avancer des propositions pour la redynamisation des a...

Informations clés

  • Crée le: 01/05/15 06:46

Les franchises qui recrutent