La franchise est un moyen de se regrouper pour durer

Avant l'explosion de la franchise, au début des années 60, les commerçants indépendants “isolés” représentaient 70% du commerce de détail en France. 50 ans plus tard, ils n'en représentent plus que 20% en chiffre d'affaires, un recul considérable qui s'explique par la nécessité de s'organiser en réseaux pour accéder à la modernité et à la compétitivité et devenir plus performants. Succursalisme, coopératives et franchise sont passés par là. Dans la quasi totalité des secteurs d'activité, le regroupement est devenu quasi incontournable pour :
Développer et utiliser une enseigne commune
Enseignes et concepts magasins, campagnes de communication nationales, sites internet, marques propres, opérations commerciales communes pouvant comporter des prix communs...

Tirer avantage des outils et conditions commerciales compétitives
Achats en commun, entrepôts et moyens logistiques, systèmes d'information,...

Bénéficier de services
Aide au financement, formation, conseil et assistance (études de marché, marketing, agencement, gestion...).
C'est devenu tellement évident que les chambres de commerces, plutôt réservées face à la franchise dans les années 70 et 80, incitent désormais au regroupement pour que les indépendants puissent lutter à armes égales contre les puissants groupes succursalistes.

La rédaction vous conseille les articles suivants :
- Créateurs : avantages et contraintes de la franchise
- Créer en Franchise : avantages et inconvénients en bref



Articles similaires

Ouvrir un magasin de vêtements pour enfant, quelles franchises choisir ?

par MA - 10 jours

Evoluant sur un secteur concurrentiel, les acteurs du marché des vêtements pour enfant doivent répondre aux nouvelles pratiques des consommateurs.Le marché du prêt-à-porter enfant se compose en deux segments: les bébés de 0 à 2 ans et les enfants ...

Comment bien choisir sa franchise

par ST - 26 jours

C'est un moyen efficace de rester indépendant tout en accédant à une activité bénéficiant de l'image de marque, de l'expertise, d'un accompagnement et du soutien d'un réseau. De son côté le franchiseur donne un certain nombre d’informations quant ...

Franchise : Le ministre de l’industrie et du commerce répond à un député

par Jean Samper - un mois

Le ministre tunisien de l’industrie et du commerce, Zied Laâdhari a répondu au député Imed Daimi qui s'alarmait de la progression du nombre d’autorisations de franchise accordées par le ministère de l’industrie et du commerce, au moment où le pays...

Informations clés

  • Crée le: 10/02/16 06:41

Les franchises qui recrutent