Droits et devoirs dans les relations fournisseurs-distributeurs

Actualités & Interviews / Actualités de la franchise / Droits et devoirs dans les relations fournisseurs-distributeurs
  • Créé le : 16/07/2009
  • Modifé le : 19/08/2020

Comment s’y retrouver après les différentes lois ayant encadré les négociations entre distributeurs et fournisseurs ? Voici quelques éléments pour clarifier.

Points importants à connaitre

La LME a eu pour but de donner plus de liberté aux partenaires afin de rendre les négociations plus efficaces, même si elles peuvent aboutir à des pratiques discriminantes. Ainsi ce sont les conditions générales de vente qui constituent le socle de la négociation commerciale, elles doivent être communiquées en transparence. Le fournisseur doit y indiquer les services liés à la vente, tels que transport ou installation du produit. Elles peuvent être différenciées selon les catégories d’acheteurs de produits ou selon les demandeurs de prestations de services.

La négociation se produit afin de conclure sur les conditions particulières de vente. Elles concernent un fournisseur et un distributeur et restent secrètes. Elles ne permettront aucun alignement de la part d’un éventuel concurrent, ce qu’on appelle les  » clauses anglaises « , qui sont désormais interdites. Aujourd’hui un distributeur peut donc obtenir d’un fabricant des conditions plus favorables que les conditions générales de vente, sans justifier de rendre un quelconque service, et un fabricant n’est plus obligé de vendre un produit au même prix à tous les distributeurs.

C’est la négociabilité des prix. Cela permet de lutter efficacement contre les marges arrières qui, n’apparaissant pas dans la négociation en amont, ne pouvait bénéficier au consommateur final. Elles n’étaient pas intégrées dans la définition du seuil de vente à perte. Doivent figurer dans la convention après négociation, les services et obligations destinés à favoriser la relation commerciale entre fournisseur et distributeur ou prestataire de services.

Est établie une convention écrite obligatoire, résultat de la négociation, c’est un contrat cadre conclu avant le 1er mars ou dans les deux mois suivant le démarrage de la période de commercialisation. Les produits agricoles, ayant un cycle court de production, n’y sont pas soumis.

Sont clairement établis quelques abus, soit par les textes, soit par la jurisprudence. Ainsi est abusive  » la participation non justifiée par un intérêt commun et sans contrepartie, au financement d’une opération d’animation « . Il n’est pas possible non plus de globaliser le chiffre d’affaires de manière artificielle : une remise est justifiée par une politique d’achat commune, non le simple agrégat de chiffres. On ne peut obtenir un avantage représentant une condition préalable à la passation de la commande, ni soumettre un partenaire commercial à des obligations créant un déséquilibre  » significatif  » des droit et obligations…  Enfin la menace de la rupture commerciale pour obtention de conditions abusives est elle-aussi interdite.

C’est ainsi que les juges auront encore à travailler pour décider ce qu’est un déséquilibre « significatif », un préavis « suffisant  » pour rompre la relation commerciale établie ou un avantage « manifestement » déséquilibré…

Dominique Deslandes

Pour en savoir plus sur le thème, lisez cet article : Relations distributeurs et fournisseurs

 

Plus de franchises
Franchise SILIGOM SILIGOM

Centre auto et Station service

Apport : 30 000€

Franchise KICKERS KICKERS

Chaussure

Franchise MONCEAU FLEURS MONCEAU FLEURS

Fleuriste

Apport : 70 000€

Franchise ATTILA ATTILA

Entretien et rénovation

Apport : 60 000€

Franchise LAFORET FRANCHISE LAFORET FRANCHISE

Agence immobilière

Apport : 50 000€

Franchise SIMPLICI CAR SIMPLICI CAR

Achat vente automobile et mandataire auto

Apport : 20 000€

Franchise DELKO DELKO

Centre auto et Station service

Apport : 30 000€

Franchise MAISONS ARLOGIS MAISONS ARLOGIS

Promoteur immobilier et constructeur de maisons

Apport : 100 000€

Plus de franchises

Actualités
Entreprendre avec CABETE Façades : Profil du franchisé idéal et coût

Le réseau CABETE Façades est positionné sur le marché porteur du ravalement de façades et de l’isolation thermique par l’extérieur. Il vous offre donc l’opportunité de vous lancer sur un marché doublement porteur et de vous accompagner dans votre projet, étape par étape, afin de s’assurer de sa réussite. Quel profil pour devenir franchisé CABETE Façades ? […]

Les nouvelles actualités des réseaux Mousquetaires

Reprise du Bricomarchéde Selles-sur-Cher, reprise du magasin Nettod’Aiserey et multiplication des initiatives en faveur de l’environnement… Focus sur les dernières actualités des réseaux adossés au Groupement Les Mousquetaires. Reprise du Bricomarché de Selles-sur-Cher Le point de vente Bricomarché de Selles-sur-Cher, détenu depuis 17 ans par M. et Mme Edely, a été repris par Charlène et […]

Plus d'actualités

Fermer le menu
×
Notre recommandation pour vous :
Franchise Kickers
Kickers

Une marque unique, originale et authentique pour toute la famille

Droit d'entrée : 7 000€

CA moyen : 450 000€

Candidater maintenant

×
Recevez chaque semaine la newsletter
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques,
conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.