Combien ça coûte d’ouvrir une auto entreprise ?

Actualités & Interviews / Actualités de la franchise / Combien ça coûte d’ouvrir une auto entreprise ?
  • Créé le : 06/07/2021
  • Modifé le : 06/07/2021

Le budget est très souvent un frein à la création d’entreprise. La plupart des gens pensent que créer son entreprise coûte cher. Toutefois, si lancer son auto entreprise occasionne des frais, le statut de micro-entrepreneur reste l’un des statuts les moins coûteux. Alors, quel coût pour devenir auto entrepreneur? On fait le point sur les frais associés au lancement de son entreprise ainsi qu’à son fonctionnement, les premières années.

Combien ça coûte d’ouvrir une auto entreprise ?

Quels sont les coûts pour lancer son auto entreprise ?

L’inscription en tant qu’auto-entrepreneur est gratuite si l’on choisit de le faire seul et en ligne, sur le site du Centre de Formalités des Entreprises (CFE). Toutefois, le lancement de son auto entreprise comporte des frais annexes qu’il faut prendre en compte dans son budget.

Les frais d’immatriculation

Si vous choisissez de vous faire accompagner par le service d’assistance de votre chambre de commerce et d’industrie (CCI) ou de votre chambre des métiers et de l’artisanat (CMA) pour effectuer vos démarches pour devenir auto-entrepreneur, il faudra compter entre 50 € et 150 €.

En fonction de votre situation, vous pourrez avoir d’autres frais à débourser:

  • Si votre dossier d’inscription au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) est rejeté par le Greffe du Tribunal de Commerce, parce qu’il est incomplet ou mal renseigné, alors il faudra vous acquitter des frais de rejet, soit 3 €.
  • Si vous êtes marié, il faudra transmettre une attestation prouvant que vous avez bien informé votre conjoint des conséquences d’un endettement de votre auto entreprise. Il faudra alors vous acquitter des frais de dépôt d’acte auprès du Greffe du Tribunal du Commerce, soit 9 €.

L’immatriculation de sa micro-entreprise peut entraîner d’autres frais en fonction de votre catégorie d’activité:

  • Pour les agents commerciaux, il faudra obligatoirement s’immatriculer au registre spécial des agents commerciaux (RSAC), ce qui coûte environ 27 €.
  • Pour les auto entrepreneurs artisans, il est possible de suivre un stage de préparation à l’installation (SPI), qui vous permettra de vous former au fonctionnement d’une entreprise d’un point de vue juridique, administratif et comptable. Ce stage est facultatif depuis la loi Pacte du 22 mai 2019; toutefois, il est fortement conseillé. Il faut compter entre 150 € et 400 € pour suivre un SPI.

Les frais d’ouverture d’un compte bancaire

Les auto entrepreneurs sont légalement tenus d’ouvrir un compte bancaire dédié à leur activité professionnelle, qu’il s’agisse d’un compte courant ou d’un compte professionnel. Cette ouverture de compte doit se faire dans un délai de 12 mois après la création de son auto entreprise.

L’ouverture d’un compte bancaire occasionne des frais. Toutefois, l’auto entrepreneur ne doit pas forcément ouvrir un compte professionnel, du moment qu’il sépare les comptes de son auto entreprise de ses comptes personnels : il est donc possible de limiter les frais et d’opter pour un compte courant.

Pour l’ouverture d’un compte bancaire auprès d’une banque traditionnelle, il faudra compter entre 10 et 35€ par mois. Le coût est réduit si vous passez par une banque en ligne: il faudra alors compter entre 0 et 15 € par mois.

A noter que depuis la Loi Pacte du 22 mai 2019, si vous réalisez un chiffre d’affaire de moins de 10000 € sur deux années consécutives, vous n’êtes pas obligé d’ouvrir un compte bancaire pour votre auto-entreprise. Toutefois, cela est recommandé pour faciliter la tenue de la comptabilité de votre micro-entreprise.

Parmi les néobanque en ligne les plus plébiscités par les auto-entrepreneurs, on trouve notamment Shine, N26, Revolut et Monabanq.

Le coût de l’assurance professionnelle

Certaines activités d’auto entreprise imposent la souscription à une assurance professionnelle. Les auto-entrepreneurs concernés ne pourront en effet pas exercer leur activité sans avoir au préalable souscrit à une assurance. Cette obligation concerne par exemple les auto entrepreneurs dans le secteur du BTC (assurance décennale) ou des auto entrepreneurs VTC (RC Pro).

Si votre catégorie d’activité n’est pas concernée par cette obligation, il est toutefois conseillé de souscrire au minimum à une responsabilité civile professionnelle (RC Pro) pour vous couvrir en cas d’éventuels dommages causés à des tiers dans le cadre de votre activité.

Pour souscrire à une RC Pro, il faudra compter entre 10 € et 20 € par mois. Pour une assurance décennale, il faudra compter à partir de 50 € par mois. Au total, un auto entrepreneur pourra estimer entre 80 € et 250 € par an le coût d’une assurance professionnelle.

Quels sont les coûts de fonctionnement d’une auto entreprise?

Une fois votre entreprise lancée, il y aura d’autres frais à prévoir.

Les cotisations sociales

Il faudra d’abord prévoir le versement de cotisations sociales. Pour l’auto-entrepreneur, les cotisations sociales sont proportionnelles au chiffre d’affaires réalisé: le montant à payer dépendra donc du montant de votre chiffre d’affaires mensuel. Si votre chiffre d’affaires est nul, vous n’aurez pas de cotisations sociales à payer.

Toutefois, il est possible de demander le versement de cotisations sociales minimales, même avec un chiffre d’affaires nul ou très bas, afin de bénéficier d’une meilleure couverture sociale.

Si vous avez réalisé du chiffre d’affaires, le coût des cotisations sociales à payer sera calculé sur la base d’un taux fixe qui varie entre 12,8 % et 22 % du chiffre d’affaires selon l’activité exercée.

Les taxes

L’auto entrepreneur doit également s’acquitter de plusieurs taxes :

  • La cotisation foncière des entreprises (CFE): son montant varie en fonction du lieu où est implanté l’auto entreprise. Elle ne sera pas à régler durant la première année d’exercice. De même, les auto entrepreneurs qui réalisent un chiffre d’affaires annuel inférieur à 5000 € seront exonérés de la CFE l’année d’après.
  • La contribution à la formation professionnelle: cette taxe lui permet de prétendre à un droit à la formation. Proportionnelle au chiffre d’affaires, elle est calculée sur la base d’un taux variable (0,10 % à 0,30 %) selon l’activité exercée.
  • La taxe pour frais de chambre consulaire (CCI ou CMA), uniquement pour les auto entrepreneurs commerçants ou artisans. Comme pour la CFE, les auto entrepreneurs dont le chiffre d’affaires annuel ne dépasse pas 5000 € seront exonérés de la taxe pour frais de chambre consulaire l’année suivante.

Les impôts

Les impôts représentent un coût à ne pas négliger. En ce qui concerne l’impôt sur le revenu, la fréquence de règlement (annuelle ou mensuelle) dépendra de l’option choisie (régime d’imposition classique ou versement libératoire). Comme les autres taxes et cotisations, le montant final dépendra du chiffre d’affaires réalisé.

Embauche

Il est possible de prendre un salarié en tant qu’auto entrepreneur. Cependant, malgré le fait que le statut offre de nombreux privilèges, il a été plutôt pensé pour une personne souhaitant se lancer seul. Si votre corps de métier nécessite de l’aide et l’emploi d’un salarié à temps plein pour assurer son fonctionnement et sa pérennité, il faudra prendre en compte le salaire de ce dernier dans le calcul de vos charges et voir si vous êtes toujours rentable. Ce qui peut s’avérer très compliqué car la prise en compte du salaire de votre collaborateur pourrait plomber vos finances !

Les charges diverses

Enfin, il faut garder en tête que le fonctionnement d’une entreprise occasionne des charges. En voici une liste (non exhaustive):

  • L’achat de matériel (téléphone, ordinateur, outils etc…)
  • L’achat des matières premières (béton, ciment etc..)
  • Les frais de déplacement, il n’est pas possible de déduire les frais kilométriques.
  • Les frais d’abonnement à des logiciels (comptabilité, gestion, bureautique, etc.)
  • La création d’un site Internet (hébergement, nom de domaine, cloud etc…)
  • La création de supports de communication (flyer, kakemono, brochure etc…)
  • Les frais publicitaires (google ads, réseaux sociaux, emailing etc…)

On estime à environ 200 € les dépenses nécessaires pour commencer à faire fonctionner une auto entreprise. Bien sûr, cela dépend du secteur d’activité, car certaines activités nécessiteront de plus lourds investissements!

Le coût du lancement d’une auto entreprise varie énormément en fonction de l’activité exercée. On comptera environ 200 € pour la création de son auto entreprise, assurance et frais bancaires inclus, et environ 200 € pour le fonctionnement initial de l’entreprise (achat de matérielles et autres charges). N’oubliez pas d’établir un budget prévisionnel avant de vous lancer pour ne pas avoir de mauvaises surprises!

Auto-entrepreneur et franchisé, est-ce possible ?

Selon la loi, il n’est pas impossible de cumuler le statut d’auto entrepreneur et de signer un contrat de franchise en tant qu’indépendant. Toutefois, il faut noter que cela ne dispense en aucun cas l’auto-entrepreneur à respecter les obligations de son contrat avec la franchise pour laquelle il travaille.

Pour ce faire, l’auto-entrepreneur aura besoin de quelques éléments pour démarrer son activité de franchisé comme un apport en capital ou encore un local commercial, du matériel etc… selon les besoins.

La différence avec les autres statuts juridiques est que tous ces investissements devront se faire en votre nom propre et sur votre patrimoine personnel si vous souhaitez démarrer en tant qu’auto-entrepreneur. En cas de souci, votre argent personnel sera directement impliqué dans les remboursements et les dettes contractées par votre franchise en auto-entrepreneur.

Il vous sera possible de protéger une partie de ces risques en rédigeant une déclaration d’affectation de patrimoine.  Ce document montrera tous vos biens utilisés dans le cadre de votre activité professionnelle.

De ce fait, en cas de faillite, seuls les biens de la déclaration d’affection de patrimoine pourront être saisis par vos créanciers. Cependant, comme pour les entreprises individuelles, cela va dépendre également des cautions apportées et des fautes réalisées dans la gestion de votre franchise (fraude, comptabilité, etc.).

Les questions les plus fréquentes

Quelles sont les charges à payer pour un Auto-entrepreneur ?

L’auto entrepreneur doit payer différentes charges sur la déclaration de son chiffres d’affaires. Le pourcentage de charges sur le chiffres d’affaire est fixe selon l’activité du micro entrepreneur. Ces servent permettent de payer les cotisations sociales, la contribution à la formation professionnelle et la taxe pour frais de chambre consulaire.

Comment calculer le revenu net d’un Auto-entrepreneur ?

Pour calculer le salaire d’un auto entrepreneur, il faut soustraire du chiffre d’affaire généré les charges sociales et fiscales ainsi que les coûts diverses liés à votre activité (matériel, internet, loyer etc….)

Puis-je me faire rembourser les frais en tant qu’auto entrepreneur ?

Avec le statut d’auto entrepreneur, il n’est pas possible de se faire rembourser les frais de fonctionnement liés à votre activité.

Plus de franchises
Franchise CASÉO CASÉO

Fenêtre, menuiserie, store

Apport : 80 000€

Franchise EAT SALAD EAT SALAD

Restauration rapide, fast food

Apport : 150 000€

Franchise RAPID PARE-BRISE RAPID PARE-BRISE

Centre auto et Station service

Apport : 15 000€

Franchise PLUS QUE PRO PLUS QUE PRO

Marketing, communication, publicité

Apport : 5 000 €

Franchise JOTUL POELES CHEMINEES JOTUL POELES CHEMINEES

Cuisine, bain, placard, cheminées

Apport : 40 000€

Franchise ISOFRANCE FENÊTRES & ÉNERGIES ISOFRANCE FENÊTRES & ÉNERGIES

Fenêtre, menuiserie, store

Apport : 25 000€

Franchise BRICOMARCHE BRICOMARCHE

Bricolage et jardinage

Apport : 100 000€

Franchise GROUPEMENT LES MOUSQUETAIRES GROUPEMENT LES MOUSQUETAIRES

Supermarché et Supérette

Apport : 65 000€

Plus de franchises

Actualités

Après de multiples expériences professionnelles dans divers secteurs, Nadège décide de se tourner vers l’entrepreneuriat en rejoignant le réseau SoCoo’c pour l’ouverture de son nouveau showroom. Zoom sur le parcours atypique de la nouvelle dirigeante de Sallanches. Le début d’une nouvelle aventure Nadège était conceptrice-vendeuse pour le compte d’une autre entité du groupe fournier quand […]

La franchise Louise poursuit sa conquête du territoire en installant une toute nouvelle boutique Vendéenne à Saint-Jean-de-Monts. Une première pour l’enseigne qui fait ses tous premiers pas sur la côte atlantique. Face à la mer Depuis le début du mois de Juillet, Louise s’est enrichit d’une toute nouvelle unité installée à Saint-Jean-de-Monts, commune située sur […]

Plus d'actualités

Fermer le menu
×
Notre recommandation pour vous :
Netto

Hard discount alimentaire de proximité

Apport : 60 000€

Droit d'entrée : 0€

Candidater maintenant

×
Recevez chaque semaine la newsletter
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques,
conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.