Apprendre à devenir franchiseur pour se développer plus rapidement

Actualités & Interviews / Actualités de la franchise / Apprendre à devenir franchiseur pour se développer plus rapidement
  • Créé le : 13/08/2013
  • Modifé le : 19/02/2020
La franchise se porte bien car elle permet de répartir les investissements entre le franchiseur qui propose un concept rodé et le franchisé qui prend en charge la distribution des produits, le pas de porte, le personnel et les frais de gestion.

Première étape : le cahier des charges 

Pour créer une franchise et devenir franchiseur, il est nécessaire d’affiner son projet et préparer le lancement du réseau avec un cahier des charges bien au point pour la conception des points de ventes.

Tout doit être prévu, le mobilier, les supports publicitaires, le packaging Le concept doit être décrit dans ses moindres détails, c’est le cur de la franchise : un savoir faire original et des techniques métier. A cette étape, une étude de rentabilité est réalisée, le plan de développement est mis au point et un logiciel informatique propre sera proposé. 

Deuxième étape : la gestion du réseau

La seconde étape consiste à apprendre à gérer son réseau. Un patron franchiseur n’est pas identique à un PDG d’entreprise classique. Un franchiseur n’est pas un donneur d’ordre, il doit animer un réseau pour le diriger et non le diriger hiérarchiquement. Il doit avant tout inspirer confiance et disposer de bonnes qualités relationnelles sans oublier des outils et process pour aider le franchisé à avoir de bons résultats.

L’investissement

Démarrer un réseau représente également un coût que l’on peut estimer à une somme se situant entre 100 000 et 500 000 euros. Le retour sur investissement peut avoir lieu entre 3 et 5 ans, très rarement avant.  Le franchiseur a trois sortes de revenus : le droit d’entrée qui sera fonction du secteur, des servcices qu’il rend au départ et de la notoriété de la marque. A priori si vous venez de créer votre réseau, il sera moins important que pour une enseigne confirmée. La deuxième ressource du franchiseur est la redevance, il s’agit d’un pourcentage du chiffre d’affaires versé chaque mois, c’est la rémunération de la marque et des services rendus de manière continue. Le franchiseur préleve aussi parfois une marge sur les produits livrés aux franchisés ou perçoit des commissions des fournisseurs référencés par exemple. 

Il est important aussi de bien tester le concept, les candidats à la franchise en vérifieront la qualité et surtout la rentabilité. Ils en subiront les éventuelles insuffisances.

L’élaboration du contrat de franchise

L’étape suivant est la rédaction du contrat de franchise. Celui-ci reprendra dans le détail tous les éléments précités.  Ce contrat établira de manière claire les relations franchiseur-franchisé. Il est régi par la Loi Doubin du 31 décembre 1989. Cette loi a énuméré les éléments nécessaires du contrat de franchise et ceux que l’on doit connaître dès le DIP (document d’information précontractuelle). Le DIP doit être remis dans les 20 jours précédant la signature du contrat.

Les obligations sont assez codifiées et il appartient au franchiseur d’insérer dans le contrat de franchise  des éléments utiles pour la qualité des relations avec le franchisé. Il est possible, par exemple, d’inclure une clause d’exclusivité territoriale.

Si la franchise comprend une fourniture de produits, il est bon de rédiger également une clause d’approvisionnement. La clause de résiliation est plus que nécessaire car c’est à ce moment qu’interviennent la plupart des conflits. Les cas de rupture de contrat doivent être précisés de manière détaillée. Il faudra penser en particulier au non-exercice d’une activité concurrente. Une dernière précaution consiste à déterminer la juste exécution du contrat de franchise.

D’une manière générale, le futur franchiseur doit s’entourer de salariés ou/et de consultants expérimentés en franchise car il apprend un nouveau métier.

Un nouveau site pour les jeunes franchiseurs

Comment devenir franchiseur ? Découvrez le site du Franchise Business Club pour plus d’informations ! Mais en quelques mots, le FBC est fait pour aider les franchiseurs et les créateurs de réseau à se développer et à faire réussir leurs franchisés.

Dominique Deslandes

Plus de franchises
Franchise UCAR UCAR

Location de voiture

Apport : 70 000€

Franchise JFG CLINIC JFG CLINIC

Institut de beauté, esthétique

Apport : 30 000€

Franchise Linguish Linguish

Formation et soutien scolaire

Apport : 25 000€

Franchise INTER CAVES INTER CAVES

Vin et boisson

Apport : 50 000€

Franchise BRICOMARCHE BRICOMARCHE

Bricolage et jardinage

Apport : 100 000€

Franchise GROSFILLEX FENETRE GROSFILLEX FENETRE

Artisanat pour l'habitat

Apport : 40 000€

Franchise ATTILA ATTILA

Entretien et rénovation

Apport : 40 000€

Franchise MIDAS MIDAS

Centre auto et Station service

Apport : 60 000€

Plus de franchises

Actualités
bazarland Quillan

Bazarland a ouvert durant le 1er semestre de l’année, 2 nouveaux magasins à Péron (01) et Espalion (12). Le réseau compte, par ailleurs, maintenir son objectif de développement pour 2020 consistant à ouvrir 7 franchises de plus d’ici la fin de l’année. 30 % de croissance du CA Bazarland, réseau spécialisé dans l’équipement de la […]

Le point de vente Mr.Bricolage de Ruffec, détenu par l’adhérent Dominique Duquenoy depuis 2010, vient d’être modernisé et est passé au concept 4 piliers. Le Groupe souhaite une très belle réussite à son adhérent. Le magasin Mr.Bricolage de Ruffec fait peau neuve ! Dominique Duquenoy a d’abord rejoint Mr.Bricolage en tant que saisonnier au magasin de […]

Plus d'actualités

Fermer le menu
×
Notre recommandation pour vous :
Franchise Inter Caves
Inter Caves

1er réseau national de cavistes en partenariat

Apport : 50 000€

Droit d'entrée : 22 000€

Candidater maintenant

×
Recevez chaque semaine la newsletter
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques,
conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.