100 millions de dollars pour l’emploi, la micro-entreprise au Maroc. Et la franchise ?

C’est lors d’un communiqué effectué le 26 Août que la Banque Mondiale a annoncé l’octroi d’une enveloppe de 100 millions au gouvernement marocain afin que celui-ci puisse relancer l’emploi dans le pays. Le gouvernement marocain n’a pas "chômé"  sur ce sujet puisque plusieurs réformes ont abouti ses dernières années. Entre autres, nous citons la signature de contrats avec treize nouveaux prestataires privés de services de formation professionnelle ou encore  le lancement d’un programme de soutien aux ONG destiné  à offrir des  formations aux jeunes non scolarisés issus de milieux défavorisés. Un projet de loi sur la promotion des micros entreprises a été adopté et un Observatoire national de l’emploi a été mis en place.

A quoi va servir cette enveloppe de 100 millions de dollars ?

Avec cette allocation, appelée «Second prêt à l’appui de la politique de développement sur les compétences et l’emploi», le Maroc s’engage à permettre un accès plus facile aux catégories défavorisées et à  promouvoir les micro-entreprises. Rien n'a été précisé pour les micro-franchises mais on ne voit pas pourquoi elles seraient écarté.

Dans un premier temps, le gouvernement aura pour mission la mise en place de nouvelles réformes visant à améliorer les
programmes d’éducation et de formation, ceci afin de renforcer les acquis de chaque élève. Et dans le souci de mieux accompagner les jeunes diplômés,  les services pour l’emploi comme l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (Anapec) verra ses compétences êtres plus renforcées afin de guider et orienter aux mieux les jeunes entrant dans la vie active.
 

Consultez d'autres actualités au Maroc

Articles similaires

Quid de la Loi travail après le décret d’application ?

par acf - 3 jours

Le projet de loi avait provoqué une mobilisation des professionnels de la franchise qui lui reprochaient d’aller à l’encontre du principe d’indépendance entre franchiseur et franchisé en créant un lien entre salariés des franchisés et le franchiseur.

La gérance-mandat, Késaco ?

par HK - 3 mois

A mi-chemin entre l’entrepreneur totalement indépendant et le salarié tenu de respecter les consignes imposés par son employeur, le gérant-mandataire jouit d’une certaine liberté dans le cadre du contrat conclu avec son mandant. Mais surtout, il e...

La déduction fiscale, levier de croissance des franchises de services à la personne

par HK - 4 mois

Avantages fiscaux et crédit d’impôt permettent aux particuliers de faire appel aux entreprises de services de ménage, à celles facilitant le maintien à domicile des personnes âgées, etc. Les franchises du secteur parviennent ainsi à cibler une lar...

Informations clés

  • Crée le: 03/09/14 03:30

Les franchises qui recrutent