Quel avenir pour les programmes de fidélisation des franchises de distribution alimentaire ?

Alors que toutes les franchises de distribution alimentaires, en dehors des hard-discounters, proposent des programmes de fidélité, l'heure est à la remise en question.
Car en effet fidéliser devient de plus en plus onéreux et parfois pas aussi pertinent qu'on pourrait le croire….
Une enseigne de distribution alimentaire peut compter environ 0,5 % de son chiffre d'affaires pour le financement de programme de ce type (primes, gestion de bases de données, prestataires…)… et les résultats ne sont pas toujours probants : certes, 60 à 70 % du chiffre d'affaires d'une enseigne sont réalisés par les détenteurs d'une carte de fidélité mais, les clients sont de moins en moins fidèles, possédant en moyenne quatre cartes de différents magasins. Le constat est clair : « fidélité ne signifie en aucun cas exclusivité » !
Face à cette analyse, les enseignes de franchise doivent donc tout mettre en œuvre pour réétudier leurs stratégies de fidélisation et les rendre les plus efficaces possibles :
1 – Pour gagner en différenciation et accroître la préférence.
Comment sortir du lot ? Quel programme mettre en œuvre pour être différent des autres et surtout plus innovant et attractif (aujourd'hui les enseignes proposent essentiellement des cartes de fidélité avec cagnottage).
2 – Pour réduire les coûts.
Face à dispositifs de plus en plus chers générant des retours sur investissement parfois discutables, comment rationaliser ? Quels nouveaux canaux utiliser (Internet par exemple) ? Peut-on envisager de faire payer sa carte de fidélité ?
Vu dans LSA n° 2086

Articles similaires

2016, une année forte pour le secteur de l'immobilier

par MA - 16 jours

L'année 2016 a été une année fructueuse pour l'immobilier qui a notamment enregistré une hausse de 11 % dans le secteur de la vente des logements anciens. Cette belle reprise du marché serait due à des taux d'emprunts historiquement bas et des pri...

La Silver Economy pour répondre aux besoins des Seniors

par Martine Malaterre - 21 jours

La Silver Economy se définit comme la réponse à des besoins d’une population qui vieillit. Un Français sur trois aura plus de 65 ans en 2020.

Fidéliser le client qui réclame

par Deslandes Dominique - 23 jours

Un client qui exprime son mécontentement est souvent une personne qui montre son attachement à une enseigne. Il est toujours possible d'avoir à affronter des clients insatisfaits, ce n'est pas une catastrophe, sauf si la colère augmente à votr...

Informations clés

  • Crée le: 27/07/09 02:00

Les franchises qui recrutent