Quel avenir pour les programmes de fidélisation des franchises de distribution alimentaire ?

Alors que toutes les franchises de distribution alimentaires, en dehors des hard-discounters, proposent des programmes de fidélité, l'heure est à la remise en question.
Car en effet fidéliser devient de plus en plus onéreux et parfois pas aussi pertinent qu'on pourrait le croire….
Une enseigne de distribution alimentaire peut compter environ 0,5 % de son chiffre d'affaires pour le financement de programme de ce type (primes, gestion de bases de données, prestataires…)… et les résultats ne sont pas toujours probants : certes, 60 à 70 % du chiffre d'affaires d'une enseigne sont réalisés par les détenteurs d'une carte de fidélité mais, les clients sont de moins en moins fidèles, possédant en moyenne quatre cartes de différents magasins. Le constat est clair : « fidélité ne signifie en aucun cas exclusivité » !
Face à cette analyse, les enseignes de franchise doivent donc tout mettre en œuvre pour réétudier leurs stratégies de fidélisation et les rendre les plus efficaces possibles :
1 – Pour gagner en différenciation et accroître la préférence.
Comment sortir du lot ? Quel programme mettre en œuvre pour être différent des autres et surtout plus innovant et attractif (aujourd'hui les enseignes proposent essentiellement des cartes de fidélité avec cagnottage).
2 – Pour réduire les coûts.
Face à dispositifs de plus en plus chers générant des retours sur investissement parfois discutables, comment rationaliser ? Quels nouveaux canaux utiliser (Internet par exemple) ? Peut-on envisager de faire payer sa carte de fidélité ?
Vu dans LSA n° 2086

Articles similaires

Ouvrir un terminal de cuisson en franchise

par MA - 10 jours

Il faut bien faire la différence entre boulangerie et terminal de cuisson. Voyons dans cet article le marché et ses tendances et l'avantage d'ouvrir un terminal de cuisson. Nous prendrons comme exemple la référence de ce marché, la franchise La Mi...

Franchise + Fenêtre = Opportunité sur un marché en croissance

par JC - 15 jours

Le marché de la fenêtre affiche des chiffres en hausse l'année dernière. Il constitue donc une opportunité de développement pour les entrepreneurs qui veulent lancer leur projet. Cependant, il est préférable de rejoindre un réseau plutôt que de dé...

Ce que vous devez savoir sur le métier de courtier

par MA et JS - un mois

Profil du courtier qu'il soit franchisé, salarié ou entrepreneur isolé Le courtier se charge d'analyser le besoin de son client afin de lui trouver l'offre la plus adaptée sur le marché en respectant son budget. Il devra rentrer en négociation si...

Informations clés

  • Crée le: 27/07/09 02:00

Les franchises qui recrutent