Quand le leasing gagne d’autres secteurs de consommation

Si le leasing ( ou location avec option d’achat) s’est développé dans le secteur automobile, il commence à trouver des adeptes dans d’autres domaines notamment dans l’équipement de la maison. Comment vivre en leasing en dépensant une somme forfaitaire tous les mois pour se meubler, s’équiper en électroménager et en hight tech… une nouvelle façon de vivre qui concerne un public jeune voulant faire coexister consommation sans engagement à long terme et pouvoir changer son mobilier ou son téléphone souvent. L’essentiel étant de pouvoir en profiter dans l’instant.

Quand la LOA permet de s’équiper à moins de 40 euros par mois

La LOA (location avec option d’achat) répond de plus en plus à un jeune actif  n’ayant pas de fonds pour s’équiper complètement et ne sachant pas si le job qu’il vient de décrocher sera pérenne. Au lieu de devoir acheter le minimum qui peut vite s’avérer onéreux, il peut opter pour le bon vieux leasing très courant sur le secteur automobile mais moins présent dans l’équipement de la maison. Pour moins de 40 euros par mois, un équipement minimum qui permet de voir venir (de ne pas penser que si demain, il lui faut déménager, il faudra emporter ses biens (souvent achetés à crédit en plus !!) : un frigo, un canapé transformable, une télé, quelques bibelots. La LOA permet soit de rendre les produits (en bon état) après 36 mois ou de les acheter à un prix plus ou moins symbolique. C’est ce que propose des sites internet avec des package complets adaptés à toutes les situations.

Les avantages et inconvénients

Les avantages au-delà du côté économie participative (je ne possède pas je profite d’un bien qui passera ensuite chez quelqu’un d’autre), il permet d’adapter le minimum d’équipement aux différentes situations de l’existence. Pas seulement en tant que jeune étudiant ou en début de vie active, mais quand il faut faire des choix « provisoire » comme accepter une mutation sans s’engager de façon définitive ou les aléas de la vie qui oblige parfois à changer de résidence sans savoir pour combien de temps.
Évidemment, il faut savoir que des petites mensualités permettent bien de profiter des biens mais qu’il faudra les payer ou les rendre un jour et dans ce cas en bon état.  Qu’il s’agit d’un crédit et qu’il engage sur plusieurs mois et qu’il faudra se décider à un moment. Les termes du contrat doivent être clairs et ne pas cacher des offres ‘collatérales’ comme des assurances qui recouvrent souvent des garanties légales à tout achat.

un segment de clientèle qui séduit les distributeurs


Pouvoir d’achat oblige, taux de crédit bas, pour capter une clientèle plutôt urbaine,  la grande distribution s’y est mise notamment Intermarché avec son offre UZ’it qui donne de bons résultats. Le contrat est clair et certains clients préfèrent cette solution pour d’autres raisons : comme dans les voitures, si le lave-linge tombe en panne pendant la période de location, il est changé ou réparé et cela est transparent financièrement.
Les clients adeptes ont souvent déjà testé la formule avec les locations de voitures longue durée et savent très bien ce qu’il en est : ce que cela va lui couter s’il rend le produit avant l’échéance, combien celui-ci va lui coûter à la fin du contrat s’il veut le conserver. Bref, il peut faire ses calculs sachant que cela lui coutera évidemment plus cher que comptant. Avec l’évolution des technologies, le secteur de la téléphonie et de l'informatique changent de gammes de produits régulièrement donc, les acheter semble moins intéressant que de pouvoir les renouveler souvent . Un calcul pas forcément économique.


Le modèle de la propriété reste encore dominant dans notre société mais cela évolue et une nouvelle tendance correspond à une nouvelle génération qui zappe et qui par nécessité ou par choix préfère utiliser un bien sans devoir le posséder. Attention, cette attitude a un coût qu’il faut bien mesurer avant de s’engager.

Voir aussi notre article Co-consommation, consommation collaborative : une nouvelle économie ..

Articles similaires

2016, une année forte pour le secteur de l'immobilier

par MA - 15 jours

L'année 2016 a été une année fructueuse pour l'immobilier qui a notamment enregistré une hausse de 11 % dans le secteur de la vente des logements anciens. Cette belle reprise du marché serait due à des taux d'emprunts historiquement bas et des pri...

La Silver Economy pour répondre aux besoins des Seniors

par Martine Malaterre - 19 jours

La Silver Economy se définit comme la réponse à des besoins d’une population qui vieillit. Un Français sur trois aura plus de 65 ans en 2020.

Fidéliser le client qui réclame

par Deslandes Dominique - 21 jours

Un client qui exprime son mécontentement est souvent une personne qui montre son attachement à une enseigne. Il est toujours possible d'avoir à affronter des clients insatisfaits, ce n'est pas une catastrophe, sauf si la colère augmente à votr...

Informations clés

  • Crée le: 27/02/15 08:47

Les franchises qui recrutent