Pourquoi s’adresser à un courtier franchisé pour obtenir un prêt bancaire

S’adresser à un réseau de courtiers en crédit est l’assurance d’obtenir les meilleures conditions financières, c’est aussi gagner du temps et être conseillé par un professionnel pour financer un besoin de court ou long terme, en mobilier ou immobilier.  Suite à la crise bancaire et en particulier celle des subprimes, le législateur a voulu, dans le cadre de la protection des consommateurs, réglementé la profession ;
La nouvelle loi vise à renforcer la légitimité des courtiers et à professionnaliser la demande de financement tout en faisant jouer vraiment la concurrence entre les banques.

Le nouveau statut de courtier en crédit selon la loi

Depuis le 15 janvier 2013, les courtiers en crédit s’appellent désormais des  IOBSP (intermédiaires en opérations de banque et en services de paiement) et sont soumis à un nouveau statut. ils doivent être immatriculés à l'ORIAS (l'Organisme pour le registre unique des intermédiaires en assurances. Qu’est-ce-que l’ORIAS ? une association, sous tutelle de la Direction du Trésor, créée en 2007 pour homologuer les intermédiaires en assurance.
Les courtiers  doivent satisfaire à de nouvelles obligations. Pour être IOBSP il faut un diplôme reconnu par la profession de niveau bac+3, ou une expérience professionnelle significative de 2 ans minimum, et/ou justifier d’une formation de 150 heures.
La loi Hamon sur la consommation a veillé à la protection des consommateurs et les IOBSP-courtiers sont soumis à des obligations dites de bonne conduite. Ceux-ci ont une obligation de conseil au bénéfice des emprunteurs. les IOBSP doivent conseiller mais aussi informer avec une transparence renforcée via un document personnalisé de mandat de recherche comprenant les banques partenaires, les coordonnées. Le courtier doit préciser le calcul et le montant des commissions perçu de la banque partenaire. La souscription d'une assurance responsabilité civile professionnelle devient obligatoire.

Les atouts d’un courtier professionnel

Plus qu’un négociateur auprès des organismes bancaires, un courtier de par son expérience et sa formation est un expert de votre projet et de sa rentabilité. Si vous êtes futur candidat à la franchise, il analysera votre business plan avant de le proposer à une banque ; cette expertise permettra de faire le point et dans certains cas de le modifier (ce qui rentre dans son rôle de conseil et que n’ont pas les banques qui vous refusera ou acceptera sans plus)
Plus qu’un intermédiaire financier entre un client et un organisme prêteur, le courtier apporte aussi ses connaissances du milieu bancaire ; au-delà du taux d’intérêt, il peut jouer sur d’autres leviers : sur les garanties, les cautions, sur les frais de tenue de compte, de commission de carte bleue, les frais de dossiers, les pénalités en cas de remboursement anticipées, etc..

Le marché du courtage professionnel est relativement récent en France dominé par des réseaux et notamment la franchise Credit Relax créée en 2005.

Articles similaires

Nouvelles règles pour le licenciement économique

par Martine Malaterre - 4 jours

Depuis le 1er décembre, deux nouveaux motifs économiques reconnus par la jurisprudence sont applicables dans le cadre d'un licenciement  économique: la réorganisation de l'entreprise nécessaire à la sauvegarde de sa compétitivité et...

Ne ratez pas le Salon dédié aux entrepreneurs : Business Success, Mercredi 16 novembre près de Lille!

par Dorsaf Maamer - 25 jours

Le 16 novembre aura lieu l’événement dédié aux dirigeants TPE/PME, auto-entrepreneurs, agents commerciaux, futurs franchisés... Le Business S...

Comment financer votre projet de franchise ?

par Dominique Deslandes - un mois

Se lancer en franchise rassure les banquiers mais requiert parfois un niveau d'investissement plus important. Pourquoi est-ce parfois plus ch...

Informations clés

  • Crée le: 19/02/15 08:22

Les franchises qui recrutent