Marketing : Les nouveaux prescripteurs

On les appelle les métropolitains, jeunes célibataires urbains, ils se comportent de manière semblable dans toutes les grandes capitales du monde.

Nouvelle cible découverte par la publicitaire new-yorkaise Marion Salzman, ils sont repris par les spécialistes français Monique Wahlen et Benoît Héry. Leur comportement selon eux marque la mort de la ménagère de moins de cinquante ans. Les métropolitains ont entre 25 et 35 ans, on les retrouve à Berlin, Tokyo, Moscou, Shangaï, Paris, Dubaï... Ils consomment les mêmes marques, mangent la même worldfood, vont dans les mêmes fêtes, dansent sur les mêmes sons et vivent leur ville à 100%. Ils se reconnaissent sans même se parler et forment un nouveau type de cible : à la fois transnationale et transculturelle, mobile et éparpillée, égocentrée et boulimique. Ils répondent à une logique culturelle propre, de nouvelles formes de consommation, une manière de vivre commune.

Prescripteurs à l'affût de la nouveauté, les métropolitains constituent une cible comportementale nouvelle, moderne, innovante qui bouscule les règles classiques du marketing et de la communication. Concernant la mode vestimentaire on constate qu'ils sont attirés par les marques de luxe, ils fréquentent les magasins comme Vuitton sur les Champs-Elysées, le Plaza à Shanghaï ou Crocus City à Moscou. Pour séduire cette clientèle on peut utiliser des techniques dites de mass-tige, associant des griffes prestigieuses à des marque de masse, comme Jean-Paul Gaultier avec La Redoute ou Karl Lagerfeld chez  H&M.

Ces métropolitains aiment les accessoires mais aussi habiller les enfants de façon fashion. On assiste donc à un développement de la mode et du luxe pour les bambins dès leur plus jeune âge, faisant ainsi de l'enfant une sorte de faire valoir. Autre caractéristique, le métropolitain préfère mixer les genres, customiser, ajouter sa touche personnelle avec parfois des éléments qu'il crée lui même. C'est donc toujours un individualiste qui crée son style en fonction de ses moyens.

Dominique Deslandes

Articles similaires

2016, une année forte pour le secteur de l'immobilier

par MA - 17 jours

L'année 2016 a été une année fructueuse pour l'immobilier qui a notamment enregistré une hausse de 11 % dans le secteur de la vente des logements anciens. Cette belle reprise du marché serait due à des taux d'emprunts historiquement bas et des pri...

La Silver Economy pour répondre aux besoins des Seniors

par Martine Malaterre - 21 jours

La Silver Economy se définit comme la réponse à des besoins d’une population qui vieillit. Un Français sur trois aura plus de 65 ans en 2020.

Fidéliser le client qui réclame

par Deslandes Dominique - 23 jours

Un client qui exprime son mécontentement est souvent une personne qui montre son attachement à une enseigne. Il est toujours possible d'avoir à affronter des clients insatisfaits, ce n'est pas une catastrophe, sauf si la colère augmente à votr...

Informations clés

  • Crée le: 19/07/06 02:00

Les franchises qui recrutent