L'attraction des pays émergents

Le GRDI (Global Retail Development Index) propose un classement des pays les plus prometteurs de la planète. Les plus fortes progressions concernent l'Europe de l'Est, l'Asie devient moins prioritaire et si la Méditerranée confirme son attrait, l'Amérique du Sud s'éloigne.

La mondialisation de la distribution est remise en cause et doit changer de modèle certes, pourtant les nouveaux marchés sont attractifs, La classe moyenne, débouché naturel de la grande distribution, croît dans les pays les plus peuplés, Chine, Inde ou Russie, mais aussi en Afrique du Nord. L'avenir pourrait être de poursuivre cette vocation de démocratisation de la consommation.

Le GRDI donne un indice annuel composé de 4 variables : le risque pays qui intègre le degré de stabilité économique et politique, les indicateurs de niveau de saturation commerciale du pays, l'un intégrant celui de la densité de commerces " modernes ", l'autre le nombre de détaillants internationaux et un paramètre lié au facteur temps montrant la progression du commerce moderne par rapport au PIB. Au premier rang de tous : la Russie gagne trois places, le pouvoir d'achat des moscovites étant aujourd'hui comparable à celui des polonais ou des tchèques.

Mais en Europe Centrale la croissance est également très forte, et si la Russie s'apparente au Brésil des années 70, un pays comme la Roumanie, qui aura rejoint l'Union Européenne dans sept ans, traverse une transition positive. Ainsi Carrefour, qui a ouvert un premier magasin à Bucarest il y a deux ans, a réalisé un chiffre d'affaires de 100 M€, là où la baguette de pain et le kilo de viandes valent quatre fois moins qu'en France, c'est un bon chiffre et les projets d'ouvertures continuent. Tous les indicateurs sont au vert...

L'Asie est le deuxième grand pôle d'attraction, en raison de ses 3 milliards d'habitants. Les deux pays les plus peuplés au Monde, la Chine et l'Inde, sont en bonne place. En Chine après une ouverture partielle, le commerce devrait être entièrement libéralisé en 2005 dans le cadre de l'Organisation mondiale du commerce, pourtant la situation globale n'est pas exempte de risques au plan politique ou financier... La troisième région du monde dont l'attractivité s'accroît est le pourtour méditerranéen, qui bénéficie d'un potentiel à long terme important. Ainsi l'importance de la classe moyenne est une caractéristique majeure de l'économie tunisienne, de plus le consommateur tunisien est biculturel, il apprend le français dès l'école primaire, un atout que l'on retrouve au Maroc où le français reste la langue des affaires.

En résumé 10 pays paraissent incontournables : Russie, République slovaque, Chine, Hongrie, Inde, Turquie, Maroc, Egypte, Vietnam, Tunisie et 10 autres sont à considérer favorablement : Corée, Chili, Bulgarie, Slovénie, Philippines, Malaisie, Roumanie, Thaïlande, Lettonie, Ukraine. Sont désormais à éviter : Afrique du Sud, République Tchèque,  Mexique, Taiwan, Venezuela, Indonésie, Hongkong, Pologne, Israël, Colombie. Avec trois pays dans les 10 derniers, l'impact de la crise sud-américaine se fait très clairement sentir, au bénéfice de l'Asie.







Vu dans LSA n° 1823 - 10 juillet 2003









Articles similaires

Maroc : le royaume du low cost chic

par HK - 14 heures

Tati, Kiabi, LC Waikiki, nombreuses sont les marques dites low cost qui déploient leur réseau de franchise au Maroc. Un déploiement souvent ...

Franchise au Maroc : le contrat loi des parties

par HK - 1 jour

Ne bénéficiant  pas de cadre juridique spécifique, la franchise est régie par les lois de droit commun au Maroc.   Certaines précautions son...

Le commerce, un pilier de l’économie marocaine

par Hajer Kacem - 10 jours

Avec 290 milliards de Dirhams de chiffre d’affaires, le commerce représente 9,4% du PIB du Maroc. Conscient des enjeux du secteur et des opp...

Informations clés

  • Crée le: 11/01/04 01:00

Les franchises qui recrutent