Immobilier : faut-il acheter cette année ?

Dans une tribune publiée par In&Fi Crédits, Pascal Beuvelet, président fondateur de l’entreprise revenait sur l’état du marché immobilier en France. Il répondait à la question : « Faut-il acheter maintenant ou attendre que les prix baissent vraiment ? » Sa réponse est que l’année 2015 est tout à fait opportune pour l’acquisition d’un bien !

L’offre en immobilier neuf et ancien

L’état actuel de l’offre et de la demande en matière d’immobilier (voir notre article Quelles tendances pour les franchises immobilières en 2015 ?) permet d’apprécier l’opportunité de l’achat de son logement.En matière d’offre, il marque une différence entre immobilier neuf et immobilier ancien.
  • « En ce qui concerne l’immobilier neuf, explique-t-il, l’opération de construction est un circuit long puisqu’il faut compter au minimum deux ans entre la négociation d’un terrain et la livraison des logements. » Il précise qu’en 2014, le nombre de nouveaux chantiers est passé sous le seuil symbolique des 300 000 par an mais selon lui, « le nombre de ventes à fin 2014  (+ 12,5%) et les chiffres du début 2 015 sont de bonne augure ». Il estime que les constructeurs et promoteurs devraient reprendre une production croissance. Ce dès l’apparition d’une reprise constatée par des réservations à la hausse. 
  • En ce qui concerne l’immobilier ancien, l’année s’annonce avec un marché relativement équilibré. Il est estimé à 2,5 millions d’acheteurs face à 2 millions de vendeurs, le principal obstacle étant aujourd’hui la rareté du choix.

78 % des Français souhaitent devenir propriétaires

Selon lui, de plus en plus de Français souhaitent devenir propriétaires. En 10 ans, le pourcentage de propriétaires est d’ailleurs passé de 54,1 % à 57,8 %/ Aujourd’hui ; pas moins de 78 % de Français souhaiteraient devenir propriétaires de leur logement. Ce chiffre, associé à la croissance démographique (à un rythme de 0,5 % par an sur les 5 dernières années, correspondant à un accroissement naturel annuel d’un peu plus de 300 000 personnes) ne devrait donc pas faire faiblir la demande. Il précise : « Cette année l’ensemble des ventes de logements anciens plus neufs pourrait dépasser les 1,1 million d’unités.

Cette recrudescence de la demande (+ 10% par rapport à 2014) est « de nature à stopper l’érosion des prix, particulièrement en milieu urbain et en périphérie des grandes agglomérations ». Il conclut donc en certifiant que ces éléments, avec la certitude de taux de crédits exceptionnellement bas et négociables (de moins de 2 %), sont autant de réalités très favorables à l’acquisition d’un bien immobilier cette année.
Le secteur de l'immobilier vous intéresse ? Retrouvez les fiches des franchises d'agences immobilières qui recrutent.

Articles similaires

2016, une année forte pour le secteur de l'immobilier

par MA - 10 jours

L'année 2016 a été une année fructueuse pour l'immobilier qui a notamment enregistré une hausse de 11 % dans le secteur de la vente des logements anciens. Cette belle reprise du marché serait due à des taux d'emprunts historiquement bas et des pri...

La Silver Economy pour répondre aux besoins des Seniors

par Martine Malaterre - 14 jours

La Silver Economy se définit comme la réponse à des besoins d’une population qui vieillit. Un Français sur trois aura plus de 65 ans en 2020.

Fidéliser le client qui réclame

par Deslandes Dominique - 16 jours

Un client qui exprime son mécontentement est souvent une personne qui montre son attachement à une enseigne. Il est toujours possible d'avoir à affronter des clients insatisfaits, ce n'est pas une catastrophe, sauf si la colère augmente à votr...

Informations clés

  • Crée le: 28/04/15 07:33

Les franchises qui recrutent