Futur candidat à la franchise : ne négligez pas une bonne réflexion préalable !

Vous avez envie de vous lancer dans la franchise ? Vous êtes séduit par un réseau ? Ne foncez pas tête baissée ! Devenir franchisé est une décision qui ne se prend pas à la légère et demande réflexion et analyse. Le code de commerce (article L330, ex loi Doubin) impose d'ailleurs aux franchiseurs de mettre en place un outil (le DIP, Document d'information précontractuel)  qui doit vous permettre de signer votre contrat de franchise en toute connaissance de cause. Une manière de découvrir un concept et de s’assurer qu’il est en adéquation avec votre projet professionnel… mais n’oubliez pas de faire, aussi, vos propres recherches !

Des programmes pour préparer la venue dans le réseau

Les franchiseurs mènent de nombreuses campagnes de recrutement via la présence sur des salons, le Web ou la diffusion de plaquettes d’information. Nombreux sont ceux qui communiquent leur process de recrutement et détaillent les procédures d’information et de sélection des franchisés. Cette transparence permet de sécuriser le candidat, de connaître les conditions du lancement du projet, d’organiser de manière optimale les diverses étapes et rendez-vous qui suivront, de faciliter ensuite le suivi de chaque candidat.

A la rencontre des franchisés de l’enseigne

Cette étape de réflexion préalable passe par des entretiens avec le franchiseur (entretiens généraux pour prise d’informations réciproques et entretiens spécifiques sur des questions financière, contractuelle…).

Elle devrait s’accompagner d’une visite personnalisée d’un point de vente – généralement dans l’unité pilote – souvent avec une personne chargée du recrutement qui pourra donner un éclairage sur le concept et le fonctionnement de l’enseigne.

Puis franchisé et franchiseur pourront analyser les localisations possibles (analyse des potentialités d’installation, visites éventuelles de sites ou locaux disponibles). Pendant ce temps de réflexion, le candidat pourra vérifier si le réseau de franchise correspond bien à ses aspirations et à ce qu’il avait pu imaginer. S’agit-il d’un franchiseur sérieux ou d'un franchiseur qui joue plus sur la séduction que sur la qualité ? N’y a-t-il pas trop de turn-over dans les différents points de vente ? Quel service propose-t-il pour vous accompagner tout au long de votre activité ? Quelle est sa santé financière ? etc...

Articles similaires

Opportunités en franchise : créez votre entreprise pour moins de 50 000 euros

par HK - 1 jour

Le modèle de la franchise offre de très belles opportunités pour des porteurs de projet issus d’univers très diversifiés. Opportunités saisissables pour moins de 50 000 euros d’apport personnel pour certaines. AC Franchise vous aide dans vos re...

Ce que vous devez savoir sur le métier de courtier

par MA et JS - 7 jours

Profil du courtier qu'il soit franchisé, salarié ou entrepreneur isolé Le courtier se charge d'analyser le besoin de son client afin de lui trouver l'offre la plus adaptée sur le marché en respectant son budget. Il devra rentrer en négociation si...

Ouvrir une franchise dans les loisirs créatifs, est ce possible ?

par MA - 15 jours

Peinture, dessin, sculpture, couture, arts divers... Les loisirs créatifs, qui englobent plusieurs secteurs,  séduisent de plus en plus de personnes quelque soit leur âge ou leur sexe. En effet, 61 % des français seraient des adepte...

Informations clés

  • Crée le: 29/04/15 08:20

Les franchises qui recrutent