Enquête de La Chaine Eco : Programme législatif en faveur des PME

On peut lire dans la presse que 16 200 entreprises françaises sont en difficultés et qu'il y a une forte hausse du nombre de PME en incapacité de poursuivre leurs activités.
Les Petites et Moyennes Entreprises étant les premières touchées par la crise, les partis politiques sont sur le qui-vive.

Les propositions législativers pour les PME

Pour le MODEM, l'axe principal du programme économique de François Bayrou, est de relancer la production en France. La solution serait de consommer français.
Le MODEM est en faveur d'une information claire, donnée au consommateur, qui indique la proportion de chaque produit fabriqué en France, sachant qu'il ne faut pas demander aux consommateurs d'acheter français par charité .

Pour le FRONT NATIONAL, la crise des PME c'est carrément autre chose, c'est à cause des problèmes de financement. Concrètement, l'état interviendra pour que la caisse des dépôts et consignations ,qui a beaucoup de participation dans beaucoup de fonds d'investissement, exige que ces fonds d'investissements consacrent au moins 15 % de leur investissement dans la création et la post-création.

Pour le PARTI SOCIALISTE, il faut que le 21éme siècle soit celui des grandes technologies et des énergies renouvelables. Si l'on veut avoir des usines, des emplois, de la production de richesse, qui servent aussi le secteur des services, il faut engager la France très volontairement sur ces aventures technologiques pour demain.

A l'UMP ,le salut des PME passera par l'Europe, cela ne sert à rien d'inventer un dispositif pour les entreprises françaises elles mêmes, il faut que toutes les entreprises européennes assument les mêmes règles. Il faut stabiliser l'évolution des normes que ce soit sur le plan environnemental ou dans le domaine social.

Est-ce que le vrai problème des PME ne serait pas les délais de paiements ?

On a déjà réduit notablement les délais de paiement, mais il faut faire mieux, et notamment converger vers la norme européenne, qui est plus proche de 25 - 30 jours, que des 45 jours actuellement,qui sont devenus à peu près la norme.
La loi de 2008, sur la modernisation de l'économie, prévoit que les PME doivent être payées à 45 jours fin de mois, ou 60 jours date d'émission de la facture. Mais cette loi est elle bien appliquée ?

Le MODEM assure qu'il faut, tout simplement, que cette loi soit appliquée par une incitation et un contrôle assez fort, à la fois avec les syndicats patronaux et en même temps avec une administration dédiée à cela.

Au PS, on est beaucoup plus sévère quant à l'application de la loi LME ‘loi de modernisation de l'économie'. Il n'est pas possible de mettre des inspecteurs derrière tous les fournisseurs ou tous les clients des PME françaises. Par contre, si l'on met un système de pénalités que l'entreprise concernée peut actionner, on aura une efficacité importante, la peur du gendarme ou la peur de la sanction étant assez efficace.

Les PME moteur de la croissance.

Selon l'institut d'études TMO région, 53 % des patrons de PME sont insatisfaits de la politique actuelle. Il reste beaucoup à faire. Les déclarations d'intentions des politiques montrent pourtant que les PME sont le moteur de la croissance française.

Articles similaires

La gérance-mandat, Késaco ?

par HK - 15 heures

A mi-chemin entre l’entrepreneur totalement indépendant et le salarié tenu de respecter les consignes imposés par son employeur, le gérant-mandataire jouit d’une certaine liberté dans le cadre du contrat conclu avec son mandant. Mais surtout, il e...

Opportunités en franchise : créez votre entreprise pour moins de 50 000 euros

par HK - 4 jours

Le modèle de la franchise offre de très belles opportunités pour des porteurs de projet issus d’univers très diversifiés. Opportunités saisissables pour moins de 50 000 euros d’apport personnel pour certaines. AC Franchise vous aide dans vos re...

Ouvrir un magasin de bricolage, les opportunités en franchise !

par HK - 5 jours

Le marché du bricolage se porte très bien depuis la reprise enregistrée en 2015. Le secteur, qui génère près de 25 milliards d’euros par an, profite pleinement de l’essor du DIY.

Informations clés

  • Crée le: 18/05/12 02:00

Les franchises qui recrutent