Dix ans de recherche sur les réseaux

Des universitaires se sont intéressés à la franchise à travers diverses expériences personnelles mais aussi en observant l'évolution de cette stratégie commerciale en France et à l'étranger.

En 2007 le programme de recherche de la FFF (Fédération Française de la Franchise) fêtera son dixième anniversaire, il concerne près de 50 chercheurs appartenant à une vingtaine d'institutions françaises. Ainsi Michel Kalika s'est d'abord intéressé à une question vivante et pragmatique : " la décision d'achat d'une franchise " qu'il a présentée en 1999, puis il a réalisé une autre recherche avec son équipe sur la franchise et la culture  managériale. Il est revenu sur ce terrain du management en 2005.

La dimension théorique est présente mais aussi une connaissance approfondie du terrain, les professionnels attendent un apport managérial. C'est une caractéristique française les universitaires dans ce domaine ne se contentent plus d'être de purs esprits, ils apportent des éléments concrets. Les chercheurs français se sont d'ailleurs distingués lors de la dernière rencontre en date de la Society of Franchising, en apportant une réelle valeur ajoutée pragmatique au service des réseaux. Tel était d'ailleurs l'objectif lors de la création du comité scientifique de la FFF, à l'initiative de Claude Nègre en particulier.

D'ailleurs, selon Michel Kalika qui s'exprimait lors d'entretiens avec la profession, la franchise a changé, elle a connu des déboires dans des domaines tels que le textile mais elle se développe aussi formidablement du côté des services et à l'international. Il y a des règles de croissance et de décroissance des réseaux liées à la réception du concept par l'environnement. Le travail du manager est de coller à cet environnement. Les chercheurs apportent leur aide en fournissant des grilles de lecture qui permettent de prendre du recul.

Néanmoins ce sont les professionnels de la franchise qui, dans le contexte du comité scientifique, fournissent les thèmes de recherche aux universitaires. Etudiants et chercheurs travaillent dans ce contexte mais par leur curiosité naturelle ils sont amenés à élargir parfois leur étude. Ainsi dès 2000 l'équipe de Michel Kalika avait facilité le travail des réseaux sur " la culture franchise " dans sa diversité.

Désormais l'intérêt est fort pour les aspects techniques de la franchise, on doit prendre en considération le rôle que jouent les techniques de l'information dans les réseaux. Comment réussir à gérer au mieux les flux d'information, sans nuire à la culture du réseau et à la fluidité des relations ? C'est un défi à relever pour les franchiseurs. Les chercheurs pourraient creuser ce thème afin d'aider les managers à s'investir dans les nouvelles technologies. D'autant que la question de la performance économique est toujours proche... Souvent les écarts de productivité sont liés aux différences d'investissement en technologie de l'information. C'est le chercheur qui peut ainsi par ses observations apporter des éléments de réponse ou de réflexion pour les professionnels afin que la franchise puisse sans cesse se réinventer.

Vu dans le magazine Rezo de la FFF -  Janvier 06

 

Articles similaires

Master-franchise : le modèle marocain ?

par Hajer Kacem - 3 jours

Soutenu par les pouvoirs publics marocains et boosté par les nouvelles habitudes de consommation au royaume, le secteur de la franchise conna...

L'importance de la formation pour un franchisé

par Dominique Deslandes - 17 jours

La relation d'un franchiseur et d'un franchisé s'appuie notamment sur la formation, elle doit commencer entre la signature du contrat de fran...

Etre plurifranchisé ou multifranchisé

par dd - 18 jours

Ouvrir plusieurs points de vente en franchise pour accroître ses bénéfices, cela paraît simple. Certaines conditions sont cependant à respect...

Informations clés

  • Crée le: 19/02/06 01:00

Les franchises qui recrutent