Activités de franchise réglementées : les agences de voyage

Se lancer dans une activité d'agence de voyage requiert un certain nombre de conditions liées notamment aux qualifications du dirigeant et aux réglementations de la profession.

L'entrepreneur doit en effet :

- soit avoir occupé pendant trois années consécutives un emploi de cadre ou assimilé dans le tourisme (agence de voyages, association agréée de tourisme, etc.),

 - soit avoir une expérience professionnelle de deux ans au moins en tant que cadre dans le tourisme, et être titulaire soit d'un BTS Tourisme ou Tourisme Loisirs, soit d'un diplôme de niveau III homologué par la commission technique d'homologation des titres et diplômes de l'enseignement technologique (bac + 2), soit d'une licence ou d'un diplôme de niveau équivalent,

 - soit être titulaire d'un des diplômes mentionnés ci-dessus et avoir occupé pendant cinq ans les fonctions de cadre dans une entreprise ou une administration quelconque.
Il doit en outre détenir un bulletin 2 du casier judiciaire vierge et justifier d'une garantie financière souscrite auprès d'un établissement de crédit, d'une compagnie d'assurance ou d'un organisme de garantie collective habilité.
Il est dans l'obligation de souscrire une assurance de responsabilité civile professionnelle auprès d'une société d'assurance agrée.
La profession est particulièrement réglementée : la relation contractuelle avec le client est régie par la loi du 13 juillet 1992.
En tant qu'organisateur, de nombreuses obligations sont à la charge de l'agence de voyage, qui a notamment des obligations de sécurité et est responsable de plein droit en cas de dommages subis par le client.
L'ouverture d'une succursale ou d'un point de vente doit faire l'objet d'une déclaration au Préfet par le titulaire de la licence.
Audrey Caudron

N'hésitez pas à consulter toute l'actualité relative à la réglementation des affaires



Articles similaires

Nouvelles règles pour le licenciement économique

par Martine Malaterre - 6 jours

Depuis le 1er décembre, deux nouveaux motifs économiques reconnus par la jurisprudence sont applicables dans le cadre d'un licenciement  économique: la réorganisation de l'entreprise nécessaire à la sauvegarde de sa compétitivité et...

La caution personnelle

par Dominique Deslandes - 8 jours

Celui qui se rend caution d'une obligation se soumet envers le créancier à satisfaire à l'obligation de rembourser, si le débiteur n'y satisfait pas lui-même. ...

Cession de réseau : quel impact sur les franchisés ?

par HK - un mois

Lorsqu’un franchisé adhère à un réseau, il ne pense souvent pas à l’éventualité du rachat de l’enseigne franchiseur par une autre entité. Il devrait pourtant, car une telle opération pourrait le concerner directement. Point de vue ...

Informations clés

  • Crée le: 30/11/14 03:22

Les franchises qui recrutent