A chaque projet de création d'entreprise son soutien

Lorsque l'activité est commerciale ou industrielle, les Chambres de Commerce et d'Industrie sont vos interlocuteurs privilégiés, pour une activité artisanale il s'agit des Chambres des Métiers et pour les agriculteurs, les Chambres d'Agriculture.
Si votre projet met en oeuvre des technologies spécifiques et qu'il est innovant, vous pourrez vous tourner soit vers un Centre européen d'entreprise et d'innovation (CEEI), soit vers un incubateur : Réseau des Centres Européens d'Entreprise et d'Innovation, Incubateurs, Technopoles, European Business And Innovation Network, réseau européen des technopoles, Provence Promotion en région Provence-Alpes-Cote d'Azur.
Si le projet est porté par un demandeur d'emploi, l'ANPE propose une information et des services d'aide, s'il est cadre, c'est l'APEC qui convient le mieux. Pour un salarié, il peut y avoir une cellule d'essaimage dans son entreprise. Quand une ou plusieurs femmes veulent créer leur activité, elles peuvent se tourner ver les CIDF (Centres d'Information des Droits des Femmes), mais aussi RACINE, le Réseau d'accompagnement des créations et des initiatives par une nouvelle épargne de solidarité, le FIR, le FAG ou l'EGEE qui sont des réseaux partenaires du Service des droits des femmes et de l'égalité, enfin ACTION'ELLES propose un certain nombre de services aux créatrices.
Si les personnes sont exclues du marché du travail et du système bancaire classique, l'ADIE peut les aider à créer leur emploi, le FAG peut également leur permettre d'accéder au financement bancaire grâce à un cautionnement, voire à un prêt d'honneur. En effet le réseau France Active offre une palette d'outils financiers destinés à soutenir vos projets de création, de développement ou de reprise d'entreprise.
Tous les créateurs ont intérêt par ailleurs à s'informer auprès des experts comptables, certains sont particulièrement engagés dans le cadre de missions spéciales jeunes entreprises.
De plus, dans chaque département, il existe un Comité d'expansion économique (CEE) ou une Agence de développement économique, dans toutes les régions vous pouvez également vous adresser aux Boutiques de Gestion, aux plates formes d'initiative locale ou au Réseau Entreprendre qui réunit des chefs d'entreprise bénévoles.
Des réseaux de cadres retraités apportent également leur soutien. Les avocats interviennent aussi auprès des créateurs et les collectivités locales ont souvent mis en place des structures spécifiques. Les unes et les autres pourront vous apporter des informations globales ou spécifiques complémentaires.
Dans certaines régions, il existe un organisme qui coordonne l'ensemble des structures.

Dominique Deslandes

Articles similaires

Nouvelles règles pour le licenciement économique

par Martine Malaterre - 6 jours

Depuis le 1er décembre, deux nouveaux motifs économiques reconnus par la jurisprudence sont applicables dans le cadre d'un licenciement  économique: la réorganisation de l'entreprise nécessaire à la sauvegarde de sa compétitivité et...

Ne ratez pas le Salon dédié aux entrepreneurs : Business Success, Mercredi 16 novembre près de Lille!

par Dorsaf Maamer - 26 jours

Le 16 novembre aura lieu l’événement dédié aux dirigeants TPE/PME, auto-entrepreneurs, agents commerciaux, futurs franchisés... Le Business S...

Comment financer votre projet de franchise ?

par Dominique Deslandes - un mois

Se lancer en franchise rassure les banquiers mais requiert parfois un niveau d'investissement plus important. Pourquoi est-ce parfois plus ch...

Informations clés

  • Crée le: 28/08/08 02:00

Les franchises qui recrutent