Les avantages et inconvénients d’une franchise sans local

  • Créé le : 16/04/2024
  • Modifé le : 11/04/2024

Une franchise sans local est un modèle d’entreprise où l’emplacement physique n’est pas une nécessité en soi pour le franchisé. Ce dernier peut, en effet, exercer son activité professionnelle sans avoir un lieu de travail. Opter pour la franchise sans local présente divers avantages, notamment du point de vue économique. Toutefois, les entrepreneurs souhaitant adopter ce modèle doivent considérer les aspects négatifs, mais aussi les contraintes qui y sont liées.

franchise sans local

Les avantages d’une franchise sans local

L’un des principaux atouts d’une franchise sans local se situe dans la déduction de certains coûts. En sélectionnant cette forme de franchise, le créateur de projet d’entreprise évite les dépenses se rapportant à l’acquisition ou à la location d’une surface commerciale physique.
L’emplacement physique représente une part considérable des investissements : pas de porte, loyers, frais de location, droits au bail, etc. Sans ces derniers, la rentabilité de la nouvelle franchise devient plus accessible.
Les économies réalisées peuvent servir dans d’autres domaines, comme le recrutement, l’achat d’équipements, la promotion, etc. Toutefois, il importe de ne pas négliger qu’une plus grande agilité commerciale reste indispensable afin de s’emparer du marché local.
La franchise sans local offre une flexibilité sur le plan géographique et dispose d’une capacité d’adaptation supérieure. Le porteur de projets ne sera pas restreint par la localisation. Il bénéficie ainsi d’une liberté de travailler à distance ou en déplacement.
Cette souplesse donne également la possibilité d’étendre la portée du franchisé, lui permettant d’attirer et de toucher un large public. En même temps, créer une entreprise sans adresse physique permet d’exploiter diverses opportunités commerciales dans diverses zones. De plus, il est possible d’ajuster le modèle fonctionnel pour donner suite aux développements du marché, conférant un atout concurrentiel.
Ouvrir une franchise sans local offre également un gain de temps important. La recherche d’un local sur une zone animée reste assez complexe, demandant une étude de marché ou le montage d’un business plan.
À moins de consentir à de grands financements, ce défi devient insurmontable, notamment dans les artères commerciales importantes. Même dans des zones moins concurrentielles, rechercher un local commercial reste onéreux et laborieux, surtout concernant les besoins de l’entreprise en franchise.
Devenir franchisé sans local permet d’avoir un avantage considérable en termes de minimisation des risques. Le créateur d’entreprise diminue sa dette et sa fragilité financière en évitant tous frais liés à la location d’une surface physique.
Choisir une franchise sans local accroît la souplesse financière de la nouvelle enseigne. Ce modèle renforce sa capacité à gérer les imprévus et les changements économiques. Créer une franchise sans local permet donc de tester le marché avec une exposition moindre à ses fluctuations.

Les inconvénients d’une franchise sans local

Si ouvrir une franchise sans local permet de maintenir les frais fixes au strict minimum, d’autres charges variables peuvent s’accumuler. Elles sont souvent liées aux véhicules : carburant, entretien, etc. Les équipements ou les matériaux nécessaires pour fournir le service sont inclus dans les coûts à considérer.
Il importe d’enregistrer et d’inclure les déboursements non inclus dans le prix de prestation à la comptabilité. C’est essentiel pour évaluer précisément et objectivement les dépenses annuelles ou les coûts mensuels. Le porteur de projet de franchise doit considérer les charges d’exploitation de l’entreprise et éviter de surestimer la rentabilité de l’activité professionnelle.
Il faut comprendre que l’avantage de franchiser sans local représente en lui-même un inconvénient. Même si l’absence de routine semble attrayante pour un chef d’entreprise, elle présente aussi des défis conséquents, à commencer par le fait d’être rigoureux et organisé. Le candidat doit donc être profondément motivé pour exercer son métier.
À part les rendez-vous et l’exécution des services, il est donc essentiel de travailler de manière structurée depuis son domicile. Les tâches et missions à organiser comprennent aussi la prospection de la clientèle, la gestion de communication, la recherche de prescripteurs, etc.
Pour attirer les clients, la méthode de bouche-à-oreille peut effectivement fonctionner. Toutefois, au début, l’absence de local ou même de vitrine semble être un handicap, car elle ne permet pas de faire connaître l’existence de l’activité. Ainsi, le candidat à la franchise doit s’investir davantage pour l’évolution de son entreprise.
Vu sous cet angle, les franchisés peuvent néanmoins compte sur un atout considérable : l’assistance de la tête de réseau qui prend en charge et accompagne les candidats. Ces derniers bénéficient d’une formation initiale, d’une campagne de communication et publicitaire jusqu’à l’ouverture de la franchise, etc.
Les contraintes d’être franchisé sans emplacement physique
Même si les atouts nombreux sont pour se lancer dans ce modèle de franchise, celui-ci n’est pas exempt de contraintes. Étant donné que le franchisé travaille sans point de vente physique, il ne peut pas tirer profit des avantages liés à l’ouverture d’une franchise.
Être développé en franchise sans local revient à travailler en solitaire. Malgré le soutien des franchiseurs stipulé dans le contrat de franchise, le franchisé doit s’appuyer sur lui-même et sa détermination.
Ainsi, le candidat à la franchise doit assurer seul certaines étapes, comme l’identification de la zone de chalandise, la détermination des clients potentiels ou encore l’élaboration des moyens, etc. Dans le but de réussir l’ouverture d’une franchise sans local, le franchisé doit surtout conduire la prospection.
Le porteur de projet doit donc recourir à divers moyens, comme les affiches, le phoning, les flyers, le porte-à-porte, etc. Il ne dispose pas de la visibilité que confère l’image de marque du franchiseur.
L’individu qui ambitionne d’ouvrir son entreprise doit surtout établir une ligne de démarcation entre sa vie privée et sa vie professionnelle. Contrairement aux personnes en télétravail, tout peut se mélanger lorsque l’on se lance dans le développement en franchise sans local.

Fermer le menu
×
Notre recommandation
VULCO

Spécialiste des pneumatiques et de l'entretien des véhicules de tourisme, industriel, génie civil et agricole.

+ de 25 ans d’expérience dans la liaison au sol

En savoir plus maintenant
En quelques chiffres
  • Apport : 70 000€
  • CA moyen : 650 000€
  • Droit d'entrée : 3 500€
  • Nombre d'unités total en national : 250
En savoir plus maintenant
×
Recevez chaque semaine la newsletter
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques,
conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.