Seul maître à bord

Créer son entreprise en nom propre c'est voler de ses propres ailes mais aussi assumer tous ses responsabilités.

L'exploitant engage de façon totale et indéfinie ses biens personnels par son activité. Ses créanciers bénéficient d'un droit de gage général sur ses biens, sous réserve de l'insaisissabilité de son domicile principal. Il encourt en outre, la même responsabilité civile et pénale que le chef d'entreprise en société.

Le créateur peut toutefois mettre son logement à l'abri s'il est propriétaire, par une déclaration d'insaisissabilité devant notaire. Elle fait l'objet d'une publicité au bureau des hypothèques, au registre du commerce ou au répertoire des métiers. Cette déclaration ne concerne que la résidence principale, ses murs et non ses meubles.

Le dirigeant d'une exploitation à titre individuel est soumis à l'impôt sur le revenu. Un taux progressif par tranches s'applique aux bénéfices de l'entreprise. Il ne peut déduire sa propre rémunération. Son régime dépend de son chiffre d'affaires. Le régime de la micro entreprise s'applique en deçà de 76 300 € HT en matière d'achat - revente et de 27 00 € pour les services et activités libérales. Un abattement pour frais s'applique à hauteur de 68 % du chiffre d'affaires pour le commerce, 45 % pour les services et 25 % pour les professions libérales.

On peut être dispensé de déclarer et de payer la TVA, mais, en contrepartie, on ne peut pas récupérer celle que l'on a acquittée sur l'achat. Même sans bénéfice, l'entrepreneur individuel est donc fiscalisé. Lorsque le chiffre d'affaires hors taxe est inférieur à 763 000 € pour les activités achat - revente et 230 000 € pour les services, le régime du réel simplifié est ouvert. L'exploitant est soumis à la TVA

Dominique Deslandes

Articles similaires

Ouvrir une franchise de cuisine : Quelles opportunités ?

par MA - un mois

Le segment de la cuisine a repris de plus belle depuis 2016. le marché devrait continuer sur cette tendance. Si vous êtes intéressé de vous lancer sur ce marché prometteur, n'hésitez pas à en savoir davantage à propos de ces enseignes qui recruten...

Ouvrir un commerce alimentaire en franchise, quelles pistes ?

par ST - un mois

Le secteur du commerce alimentaire est vaste. Un candidat à la création d’entreprise a le choix entre s’orienter vers le marché de l’alimentation de proximité, de la boulangerie, de la chocolaterie, de l’épicerie fine, de l’alimentation animale ou...

Les services aux entreprises : Quelles opportunités en franchise ?

par HK - un mois

Le secteur des services aux entreprises, en progression depuis plusieurs années, offre de très belles opportunités d’implantation. Pour vous aider à cerner ce marché et les enseignes qui y opèrent, nous vous exposons quelques données clé du ma...

Informations clés

  • Crée le: 27/10/07 02:00

Les franchises qui recrutent