Réglement d'exemption de 1999 sur la franchise et les 10 nouveaux membres de l'Union Européenne

L'adhésion des pays membres conduit pour ces derniers à l'obligation de la mise en conformité de leurs législations nationales au droit européen dans toutes ces composantes. Le droit européen de la concurrence, auquel appartient l'ensemble des règlements d'exemption, est d'application immédiate.

Les opérateurs locaux et les entreprises qui s'installent dans ces nouveaux Etats membres doivent donc prendre en compte dorénavant les dispositions du droit européen de la concurrence en sus du droit national applicable et notamment dans ce qui concerne la franchise.

La non conformité des accord verticaux au règlement 2790/99 peut conduire à une nullité au titre de l'article 81 paragraphe 1 du traité.

Extrait du Journal de la Franchise.

Articles similaires

Quid de la Loi travail après le décret d’application ?

par acf - 5 jours

Le projet de loi avait provoqué une mobilisation des professionnels de la franchise qui lui reprochaient d’aller à l’encontre du principe d’indépendance entre franchiseur et franchisé en créant un lien entre salariés des franchisés et le franchiseur.

La gérance-mandat, Késaco ?

par HK - 3 mois

A mi-chemin entre l’entrepreneur totalement indépendant et le salarié tenu de respecter les consignes imposés par son employeur, le gérant-mandataire jouit d’une certaine liberté dans le cadre du contrat conclu avec son mandant. Mais surtout, il e...

La déduction fiscale, levier de croissance des franchises de services à la personne

par HK - 4 mois

Avantages fiscaux et crédit d’impôt permettent aux particuliers de faire appel aux entreprises de services de ménage, à celles facilitant le maintien à domicile des personnes âgées, etc. Les franchises du secteur parviennent ainsi à cibler une lar...

Informations clés

  • Crée le: 07/04/06 02:00

Les franchises qui recrutent