Qui est propriétaire des inventions des salariés ?

Actualités & Interviews / Actualités de la franchise / Qui est propriétaire des inventions des salariés ?
  • Créé le : 05/01/2009
  • Modifé le : 05/01/2009

Le droit français distingue deux types de propriétés intellectuelles : la propriété industrielle et la propriété littéraire et artistique. Pour exploiter certaines créations il est utile de vérifier qui est propriétaire sur le plan juridique.

La propriété industrielle s’applique aux brevets et marques, aux dessins et modèles industriels. L’Institut National de la Propriété Industrielle (Inpi) rappelle que 90 % des inventions brevetées sont le fait d’inventeurs salariés. Les inventions de mission appartiennent à l’employeur et à lui seul. Le salarié peut bénéficier d’une rémunération supplémentaire fixée en fonction de la convention collective ou d’accords d’entreprise. Les inventions hors missions attribuables faites par le salarié dans l’exécution de ses fonctions, grâce à des moyens mis à disposition par l’entreprise, appartiennent en revanche à l’inventeur. L’employeur peut s’en rendre propriétaire en exerçant son droit d’attribution. Il devra alors verser au salarié le juste prix de cette invention.

Quant aux inventions réalisées sans lien direct avec l’entreprise et les missions confiées appartiennent sans réserve à l’inventeur salarié.

Pour les uvres littéraires, musicales, graphiques, plastiques mais aussi logiciels la loi est encore plus favorable au créateur. Le code de la propriété intellectuelle précise que l’auteur d’une uvre de l’esprit jouit d’un droit de propriété incorporelle, du seul fait de sa création. Les salariés peuvent néanmoins accepter de céder leurs droits d’auteur au profit de leur employeur. La loi interdit formellement la mise en place d’un accord de cession globale des uvres futures d’un salarié au moment de son embauche.

Il existe une seule exception qui concerne les logiciels, s’ils sont créés dans le cadre du travail du salarié, sur instructions de l’employeur, ils appartiennent à ce dernier.

Dominique Deslandes

Plus de franchises

DIETPLUS

Institut de beauté, esthétique

Apport : 5 000€

BUREAU VALLEE

Fournitures de bureau

Apport : 90 000€

ROADY

Centre auto et Station service

Apport : 75 000€

YVES ROCHER

Parfumerie et cosmétique

Apport : 30 000€

POINT S

Centre auto et Station service

Apport : 60 000€

NETTO

Supermarché et Supérette

Apport : 150 000€

COLUMBUS CAFÉ & CO

Café et bar spécialisé

Apport : 80 000€

INTERMARCHE

Supermarché et Supérette

Apport : 300 000€

Plus de franchises

Actualités

En tant que précurseur de la construction de maisons individuelles prêtes-à-finir en France, Mikit souhaite renforcer son réseau tout en maintenant un haut niveau d’excellence en matière de formation. Pour atteindre cet objectif, l’enseigne a récemment organisé une série d’ateliers régionaux réunissant les commerciaux et les patrons de franchise. Un réseau accordant une importance capitale […]

Elisabeth Lebastard

Pendant les 15 années passées chez une enseigne concurrente, Élisabeth Lebastard et son associé Renald se sentaient délaissés. Suite à cette expérience malheureuse, ils ont décidé de rejoindre le réseau Bureau Vallée. Aujourd’hui, ils sont ravis d’avoir sauté le pas ! Lumière sur le parcours inspirant d’Élisabeth Lebastard « J’ai été 15 ans avant, sous une enseigne […]

Plus d'actualités

Fermer le menu
×
Notre recommandation
BUREAU VALLÉE

Le n°1 en fournitures de bureau et papeterie

+ 200 villes à pourvoir, dont des opportunités de cession

En savoir plus maintenant
En quelques chiffres
  • Apport : 90 000€
  • CA moyen : 650 000€
  • Droit d'entrée : 15 000€
  • Nombre d'unités total en national : 400
En savoir plus maintenant
×
Recevez chaque semaine la newsletter
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques,
conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.