Marché immobilier : l'avis d'un chasseur d'appartement

Dans un entretien accordé dans le cadre de l'Observatoire Cetelem, Thibault Chanel, chasseur d'appartement, intervenant de l'émission « Recherche appartement ou maison » sur M6 revient sur les critères de choix des particuliers en matière d'immobilier. Un bon outil d'information pour les franchises immobilières.
Selon lui ces choix sont très personnels et largement liés à la manière dont on a vécu, au cadre dans lequel on a été élevé. Il précise par l'exemple : « Si les gens ont vécu à Paris, l'ancien leur parle. Les gens qui s'installent à Paris, venant de Province, vont quant à eux chercher une carte postale – c'est-à-dire de l'Haussmannien, des immeubles du XVIII, ils vont choisir une ambiance selon les arrondissements. »
Pour lui, le rapport à l'acquisition n'a rien à voir avec les catégories socioprofessionnelles, « c'est un vrai état d'esprit ! ». Il y a les inquiets, ceux qui ont besoin d'être poussés un peu, les « hyperactifs » qu'il va falloir tempérer…
Plus concrètement, dans les critères de choix il y a bien sûr les données du marché et les données économiques sur lesquelles on ne peut pas intervenir. Il explique : « Il faut donc en premier lieu définir le budget et la surface. Ce rapport est souvent corrélé au choix de la localisation ».
Après, il parle des critères concernant le produit immobilier proprement dit et identifie trois catégories de critères :
les critères essentiels qui sont à l'origine de la motivation d'achat et répondent à un vrai besoin. Ils doivent impérativement être présents dans le logement qu'on achète. Il s'agit souvent du calme, de la luminosité, de l'accessibilité... ;
les critères secondaires sont à prendre en compte mais ne sont pas fondamentaux. Il peut s'agir d'une cuisine américaine, d'une cuisine séparée, de la présence d'une baignoire dans la salle de bains… ;
- les critères « cerise sur le gâteau » sont ceux qu'on rêverait d'avoir mais qui sont quasiment impossibles à obtenir avec le budget qu'on s'est fixé. Ils demandent en tout cas un temps de recherche beaucoup plus long. On peut parler des fameux balcons ou terrasses à Paris !

Articles similaires

Devenir caviste avec la franchise, est-ce possible ?

par MA - 1 jour

Le marché du vin a connu durant ces 30 dernières années une baisse de la quantité consommée contre une montée en gamme des produits recherchés par les Français. On a aussi noté une progression du nombre de cavistes à hauteur de 10 % de 2005 à 2015...

Ouvrir un magasin de vêtements pour enfant, quelles franchises choisir ?

par MA - 14 jours

Evoluant sur un secteur concurrentiel, les acteurs du marché des vêtements pour enfant doivent répondre aux nouvelles pratiques des consommateurs.Le marché du prêt-à-porter enfant se compose en deux segments: les bébés de 0 à 2 ans et les enfants ...

Ouvrir un terminal de cuisson en franchise

par MA - un mois

Il faut bien faire la différence entre boulangerie et terminal de cuisson. Voyons dans cet article le marché et ses tendances et l'avantage d'ouvrir un terminal de cuisson. Nous prendrons comme exemple la référence de ce marché, la franchise La Mi...

Informations clés

  • Crée le: 28/03/10 01:00

Les franchises qui recrutent