Les soldes en crise

Le moment tant attendu par les consommateurs pour faire de bonnes affaires n'a pas attiré les foules cet été. Seulement 60% des français auraient acheté durant les soldes les 5 premiers jours. Un constat plutôt en retrait par rapport aux soldes d'hiver. Mais qu'est ce qui a empêché les français de dénicher de bonnes affaires durant cet période estivale ? Certaines conditions étaient pourtant réunies dont des stocks volumineux et des rabais importants dès le démarrage des soldes. Mais le mauvais temps qui a persisté depuis des semaines n'a pas poussé les gens à consommer et l'impact psychologique de la crise ancrée dans les esprits, ont donné un démarrage très difficile aux soldes d'été.

Les boutiques indépendantes sont les plus touchées

Les boutiques hors réseau sont les plus touchées. Les boutiques de modes indépendantes et multimarques qui enregistrent une iminution de leur chiffre d'affaire de 10 à 15% au premier semestre 2013. Seulement 29,8% des consommateurs ont fait des emplettes dans des boutiques indépendantes alors que 57,1% faisaient les soldes dans les grands magasins et enseignes spécialisées et 35,6% dans les hypermarchés et supermarchés. Nous parlons toujour de cette période de démarrage des soldes.

Le E-commerce monte en puissance

Le e-commerce aurait tiré son épingle du jeu. D'après le baromètre exclusif des soldes publié sur le site LSA, 22,9% des achats se sont faits sur la toile. Un pourcentage en hausse si l'on se réfère à l'année précédente (10%). 74,2% des consommateurs y auraient fait des achats imprévus d'après le baromètre LSA. Les consommateurs continuent tout de même à se faire plaisir surtout du côté du prêt à porter, un secteur phare de la période des soldes qui représente 77% des achats (vêtements, accessoires, chaussures).
Le sondage LSA met aussi en exergue la parité de sexes dans le comportement d'achat durant les soldes. En effet alors que les hommes sont plus attirés par les produits techniques, petits et gros électroménagers (24%), l'informatique (8,5%), le bricolage (12,5%), les femmes, quant à elles sont plus nombreuses (89%) à se ruer sur des achats vestimentaires. Il est a noté que sur les 5 premiers jours des soldes, 61,9% des femmes ont consommé contre 59,1% des hommes. Une proportion presque identique.
A noter cependant que ce matin du 16 juillet, le président d'une autr fédération, celle des enseignes de l'habillement, a déclaré que les soldes dégageraient un CA légèrement supérieur (2%) à l'an dernier. Mais on ne parle pas tout à fait du même périmètre, c'est-à-dire du même type de magasins.

Articles similaires

Devenir mandataire automobile en franchise, est-ce possible ?

par MA - 14 jours

Le marché a vu apparaître un nouvel acteur: le mandataire, jouant le rôle d'intermédiaire entre vendeurs et acheteurs non pas d'immobilier mais d'automobile!

Atrium.Brussels drague les commerçants Berlinois

par Julien Cadoret - 19 jours

Atrium.Brussels, Brussels Invest & Export, le MAD et une série d’autres institutions bruxelloises préparent ensemble les Brussels Days, qui se dérouleront du 8 au 11 octobre à Berlin.

L'aide à domicile en franchise, quelles opportunités ?

par MA - 24 jours

L'aide à domicile est un secteur dynamique qui compte près de 35 000 acteurs et pèse plus de 20 milliards d'euros. Le marché emploie plus d'1.1 millions de personnes pour répondre aux besoins de 2.7 millions de clients (chiffres 2015). Les entrepr...

Informations clés

  • Crée le: 17/07/13 02:00

Les franchises qui recrutent