Le mythe du succès garanti dans la Franchise

  • Créé le : 29/01/2018
  • Modifé le : 29/01/2018

Cliquez sur l'image pour voir le programme de la formation gratuite des futurs franchisés le 13 février à Paris. La formation est assurée par Jean Samper, membre du collège des experts de la fff et plusieurs franchisés en cours de contrat témoigneront

Dans le monde des affaires, aucune méthode, aucune formule miracle ne peut garantir le succès ou apporter la réussite « sur un plateau » sans effort. La franchise réduit les risques, accélère le succès, permet de copier des formules qui marchent, donne les moyens d’éviter les erreurs que les autres ont déjà faites…. mais ne constitue pas une assurance « tout risque ».

Si la franchise réunit un concept qui a fait ses preuves et un franchisé courageux, dynamique, doté du profil adapté au métier et doté d’un financement adéquat, les chances de succès sont extraordinairement  élevées par rapport aux autres formules de création ou de reprise d’entreprise.

Le danger est là, dans cette réussite qui pourrait faire croire à une formule miracle et qui peut attirer quelques « faiseurs de promesses faciles » mais aussi quelques candidats qui veulent absolument croire que les plus étonnantes promesses d’argent facile sont réalisables sans qu’ils ne s’investissent en totalité en plus d’avoir investi leur argent.

Franchiseur / franchisé : réussite partagée

Il est vrai que la franchise bien faite permet d’avoir des taux de réussite très élevés. Cessons de nous demander si la franchise est une bonne formule. Il suffit d’utiliser les outils existants pour vérifier si le franchiseur est bon et si le franchisé a le bon profil. Utilisons donc le document d’information précontractuelle (Loi Doubin devenue L330 du code de commerce en France, Loi Laruelle en Belgique, Loi d’août 2009 sur la modernisation du commerce en Tunisie. Pas de lois en Algérie ni au Maroc)  pour vérifier la qualité du franchiseur et les entretiens de recrutement pour vérifier le profil du candidat.

Les conseils des experts visent à aider franchiseurs et candidats à se poser les bonnes questions puis à agir en professionnel avisé.

Vous pouvez aussi vous faire conseiller et accompagner en plus de la formation gratuite qui est organisée plusieurs fois par an en France, Belgique et Tunisie

Voici deux prestations efficaces de conseil aux futurs franchisés . Profitez-en !

Même si le succès n’est pas garanti, la franchise reste une formule parmi les plus sécurisantes !

La rédaction vous recommande les articles suivant sur la loi Doubin
La Loi Doubin (devenue L330) et le DIP pour bien choisir sa franchise
Le DIP, document d’information précontractuel conforme à la loi Doubin

Les textes de La loi Doubin (devenue L330  code de commerce) et le décret

Jean Samper
Membre du collège des experts de la Fédération Française de la Franchise
& Fondateur du Franchise Business Club

Actualités de Jean Samper

La loi Doubin est-elle utile aussi au franchiseur ? (L330-3 du code de commerce)

Le but premier de la loi Doubin est de permettre au franchisé d’être bien informé avant de se décider et d’éviter qu’il ne cède à des arguments « optimistes » de développeurs trop pressés.

La loi Doubin a d’abord inquiété les franchiseurs. Allaient-ils devoir divulguer des informations confidentielles ? Comment ne pas donner ces infos aux réseaux concurrents ?

24 janvier : Un atelier sur les outils utiles pour animer un réseau de franchise

Synergee et le Franchise Business Club invitent les franchiseurs et têtes de réseaux du commerce associé et leurs salariés à l’atelier « Réussir l’animation de son réseau » le 24 janvier Bd Haussmann à Paris.

Puis-je faire un crédit pour constituer mon apport personnel ?

L’apport personnel est une somme disponible en cash avant d’emprunter. C’est ce que vous avez pu économiser pour mener à bien votre projet. Donc en principe la réponse à votre question est non, vous ne pouvez pas emprunter pour constituer votre apport personnel. Mais la réalité est plus complexe.

Est-il possible d’implanter plus de franchises dans les petites villes ?

Quand on déplace dans les petites villes, on constate qu’il n’y a pas ou peu de franchises. Des concepts adaptés pourraient être développés par les franchiseurs ou alors sous forme de coopératives ? Comment faire ?

Comment se déroule le processus de transmission du savoir-faire ?

Question d’un futur franchisé : Comment se déroule le processus de transmission du savoir-faire ? Il faut que le système soit transmis au franchisé de la manière la plus simple ET/MAIS efficace possible permettant ainsi le transfert de connaissance…

Plus d'actualités

Fermer le menu