Le commerce sur la toile continue sa progression

Avec + 30% de croissance en 2008 par rapport à la même période de 2007 et un total de 4,9 milliards d'euros dépensés sur le Web au 1er trimestre 2008, le e-commerce se porte bien malgré une conjoncture défavorable pour la consommation.
La Fevad qui publie ces résultats – basés sur un panel de 34 sites de vente en ligne – l'explique par  plusieurs facteurs :
• L'arrivée de 3 millions de nouveaux cyberacheteurs dans des catégories jusqu'ici peu sensibles à ce canal de consommation. A savoir, les femmes et les plus de 50 ans.
• La montée en puissance des achats via les téléphones portables (près d'un million d'utilisateurs).

Les secteurs qui profitent de cet engouement pour l'achat en ligne sont essentiellement ceux qui offrent des produits textiles et mode –les périodes de soldes le prouvent – comme La Redoute, les 3 Suisses, et Vente-privée.com.- Ces derniers font d'ailleurs partie des sites de commerce les plus visités en France.
L'embellie jusqu'à quand ?
Les responsables de ces sites restent lucides surtout depuis la loi Chatel qui vient d'entrée en vigueur et qui doit, au nom de la protection du consommateur, développer la concurrence. En effet, 2 mesures importantes risquent d'avoir des répercutions sur les prix.
Quelles sont ces mesures ?
                L'interdiction des numéros surtaxés lorsque le client se renseigne sur sa commande.
                Le remboursement de la totalité de l'achat – y compris les frais de livraison – si le client retourne sa commande.
Tout cela engendrera des coûts qui devront se reporter sur les prix de vente des produits et la crainte des professionnels est de voir des consommateurs profiter du système et retourner les produits après les avoir utilisé ou en commander plusieurs en tailles et coloris différents et renvoyer aux frais de l'e-marchand ceux qui ne vont pas.
Le phénomène ne sera peut-être que marginal mais il faut s'attendre à des dérives qui ne peuvent pas être quantifiées aujourd'hui.

Articles similaires

Devenir mandataire automobile en franchise, est-ce possible ?

par MA - 17 jours

Le marché a vu apparaître un nouvel acteur: le mandataire, jouant le rôle d'intermédiaire entre vendeurs et acheteurs non pas d'immobilier mais d'automobile!

Atrium.Brussels drague les commerçants Berlinois

par Julien Cadoret - 22 jours

Atrium.Brussels, Brussels Invest & Export, le MAD et une série d’autres institutions bruxelloises préparent ensemble les Brussels Days, qui se dérouleront du 8 au 11 octobre à Berlin.

L'aide à domicile en franchise, quelles opportunités ?

par MA - 27 jours

L'aide à domicile est un secteur dynamique qui compte près de 35 000 acteurs et pèse plus de 20 milliards d'euros. Le marché emploie plus d'1.1 millions de personnes pour répondre aux besoins de 2.7 millions de clients (chiffres 2015). Les entrepr...

Informations clés

  • Crée le: 23/06/08 02:00

Les franchises qui recrutent