La réforme des soldes en trois points

Le Conseil National de la Consommation sur la modernisation des soldes ouvre des pistes, avec modération.

Au sortir de la réunion du 28 février 2006, on sent bien que les perspectives sont réduites. Il reste trois points : d'abord la fixation d'une date unique au niveau national pour le lancement des soldes. La réduction de la période hivernale de six à quatre semaines. Enfin sont souhaitées des adaptations de la réglementation pour permettre des assouplissements sur les fins de série et les déstockage.

Le projet devra être finalisé dans deux mois et permettre à Thierry Breton, Ministre de l'Economie, de présenter une réforme dans le projet de la loi consommation et croissance. Un groupe de travail est donc créé avec les représentants du commerce, de l'industrie, des consommateurs et des pouvoirs publics. Renaud Dutreil a eu l'occasion de préciser au cours de la même réunion que la multiplication des soldes n'est pas la piste qu'il souhaitait privilégier. De son côté Jacques Perrilliat, président exécutif de l'Union du grand commerce de centre-ville, ardent défenseur des soldes bisannuels, a montré sa colère à propos de la présentation du Credoc qui selon lui tendait à expliquer qu'il faut solder tout, tout le temps. D'autres représentants des professionnels l'ont appuyé en rappelant que le commerce souhaite surtout une date de lancement national des soldes.

Pour les associations de consommateurs, la position est inchangée : soit elles sont plutôt favorables à une libéralisation totale de soldes comme la CLCV, soit elles souhaitent un maintien des choses en l'état avec l'UFC-Que Choisir ?

Dominique Deslandes

 

Articles similaires

Les ventes en ligne dans la franchise et le commerce associé

par MA - un mois

Le règlement d’exemption n° 330/2010 du 20 avril 2010, entré en vigueur en juin 2010 incite les opérateurs y compris les réseaux et enseignes à développer leurs activités en ligne. Dès lors qu’ils sont agréés, les distributeurs, parmi eux les fran...

Quid de la Loi travail après le décret d’application ?

par acf - 2 mois

Le projet de loi avait provoqué une mobilisation des professionnels de la franchise qui lui reprochaient d’aller à l’encontre du principe d’indépendance entre franchiseur et franchisé en créant un lien entre salariés des franchisés et le franchiseur.

La gérance-mandat, Késaco ?

par HK - 5 mois

A mi-chemin entre l’entrepreneur totalement indépendant et le salarié tenu de respecter les consignes imposés par son employeur, le gérant-mandataire jouit d’une certaine liberté dans le cadre du contrat conclu avec son mandant. Mais surtout, il e...

Informations clés

  • Crée le: 30/03/06 02:00

Les franchises qui recrutent